Forum Des Sports
Bienvenue sur le Forum Des Sports Invité !

Ici tu peux t'exprimer et donner ton opinion dans le respect et être respecté! N'hésite pas à t'inscrire, nous sommes une belle communauté et on aime bien voir des nouveaux intervenants participer aux discussions. Si tu veux rester en invité, c'est ton choix mais tu ne verras pas tout le site... Inscris-toi
et exprime toi !

AVIS !!!

À ceux qui seraient tentés de faire de la pub pour leur Forum...
Le Forum Des Sports est un site apprécié de ses membres car c'est un forum stable qui dure grâce à la qualité de ses intervenants et de ses administrateurs. Aucune publicité pour un forum externe ne sera autorisé et le processus de bannissement sera enclenché dès la première offense.

Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Lun 4 Sep - 14:51

Rappel du premier message :

Ce sera un travail de longue haleine! J'essaie de le terminer d'ici le début de la saison, une équipe à la fois, en ordre du classement inversé.

À prendre avec AUCUN grain de sel. C'est excessivement sérieux tout ça. Prière de vous offusquer.

On commence avec l'analyse de la saison morte de price31!


In :


Mikhail Sergachev (trade)
Keith Yandle (trade)
Malcom Subban (draft)
Ryan Nugent-Hopkins (draft)
Artturi Lehkonen (draft)


Out :


Anton Stralman (trade)
Jack Johnson (trade)
Evander Kane (drop)
Kyle Turris (drop)
Jimmy Howard (drop)


Position 2016-2017 : 15e
Prédiction 2017-2018 (de keyser) : 15e


Analyse :


On va pas apprendre rien à personne en rappelant que Price31, depuis qu’on a autorisé les transactions, a toujours échangé le premier choix overall qu’il possédait à chaque saison. Chose certaine, la transaction de cette année est loin d’être celle qui a envoyé un gardien de 36 ans contre un 1er choix qui allait clairement être un gardien de concession de genre 16 ans de moins. En Mikhail Sergachev, price31 se dote d’un jeune défenseur résolument offensif qui devrait être avec Hedman le pilier d’une formation également fort offensive.


L’ajout de Yandle complète bien le départ des décevants Stralman et Johnson. Même dans un rôle mineur, Yandle sera appelé à jouer sur le powerplay parce que, on se fera pas de cachette, il sert pas mal yinke à ça. Niveau drop, Kane c’était un no-brainer. Howard et Turris… c’est pas si évident.


Howard et Turris sont des drops dans la seule optique où tu peux les remplacer par mieux au draft. Et c’est là que ça se gâte pour la saison morte de Price31. Remplacer Howard par Subban, alors que ton seul autre gardien c’est Lundqvist, c’est un esti de gros guess. Subban a pas prouvé grand-chose à date, les Bruins semblent pas non plus avoir une confiance absolue en lui. Subban, c’est le Fucale des Bruins. Il est dans la banque d’espoir, il va avoir des chances en masse en tant que choix de deuxième ronde, mais on parle quand même d’un gardien qui peine à maintenir un 92% d’arrêt en AHL et qui a une moyenne de 5,8 BPM en 2 sorties NHL, dont une avec un 50% d’efficacité. Et Subban a été sélectionné avant Scott Darling, considéré comme un des meilleurs gardiens NHL à ne pas être numéro 1, maintenant devenu numéro 1.


Et remplacer Turris par RNH est une mauvaise décision, peu importe comment tu envisages l’avenir de RNH à court-terme. S’il se fait pas échanger et qu’il demeure le troisième centre des Oilers, c’est une terrible décision. Et finalement Lekhonen, en tant que choix de 4ème ronde, c’est pas si con. Une saison recrue de presque 20 buts, c’est l’équivalent à peu de choses près de la saison recrue de Saku Koivu, donc c’est pas innocent de placer des espoirs dans le jeune finlandais. Et avec sept avants, Lekhonen n’aura pas à produire immédiatement pour la formation de Price31.


En conclusion…


De bons échanges, des drops ok, sans plus, et un draft très moyen. La formation de Price31 est certes plus jeune, avec une défensive qui pourrait surprendre, mais demeure une formation avec très peu d’upside. Landeskog pourrait se racheter, RNH à la rigueur aussi, mais sinon pas mal tout le monde produit à la hauteur des attentes, et pourtant Price31 s’enligne encore pour la dernière place, surtout avec Malcolm Subban comme gardien obligatoire. Après deux premiers choix consécutifs, le meilleur attaquant de Price31 est JVR, qui pointe au 31è rang des attaquants l’an dernier, ce qui veut dire que potentiellement tous les 14 autres pooleurs pourraient avoir DEUX attaquants plus productifs que le meilleur attaquant de price. Il est peut-être temps de songer à utiliser ces premiers choix overall à bon escient!
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas


Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Ven 29 Sep - 14:50

Drôle de timming, je viens de finir!


In :


Andrei Vasilevski (trade)
Evgeny Kuznetsov (trade)
Mikko Rantanen (trade)
Matthew Tkachuk (trade)
Sebastien Aho (draft)
Thomas Chabot (draft)
Jacob Trouba (draft)
Brandon Montour (draft)




Out :


Corey Crawford (trade)
Roman Josi (trade)
Sidney Crosby (trade)
Mathias Ekholm (trade)
Jordan Eberle (trade)
Mike Green (trade)
James Neal (drop)
Rick Nash (drop)


Position 2016-2017 : 3e  
Prévision 2017-2018 : 9e (avsmaniac), 11e (keyser)


Analyse :


Bon, petite saison morte tranquille chez Ricko…….bon, clairement pas. Faut dire qu’il a quand même eu la décence de garder cinq joueurs dans sa formation de 2016, y’a au moins ça? Mais sinon, drôle de moment de commencer une reconstruction, après une saison de plus de 600 points et une troisième place au classement. Clairement Ricko n’apprécie pas avoir des joueurs âgés de plus ou moins 30 ans, et il est allé pas mal all-in dans la jeunesse.


Est-ce que Ricko s’est amélioré? À court terme, clairement pas. C’est sûr que déjà en échangeant Josi et Crosby dans le même été, c’est dur de recevoir tant mieux. Pas contre, il a reçu des espoirs en quantité… comment dire… il a reçu deux-trois bonnes palettes bien remplies de jeunes joueurs prometteurs. C’est ce qu’il faut dans un keeper, non?


Non?


Oui et non, mettons? Clairement ça prend des jeunes, surtout avec le système de pool qu’on a qui oblige personne à dropper. Quand c’est possible, c’est donc très avantageux de s’approprier un jeune joueur et d’espérer le voir éclore dans sa formation. Cela dit! Le terme « keeper » est en soi un piège, et les jeunes joueurs plein de fougue, d’ambition et de promesses deviennent soudainement beaucoup plus intéressants que si on faisait un pool annuel. Il y a quelque chose de valorisant à repêcher un jeune et de le voir devenir une pièce maîtresse de notre formation quelques saisons plus tard.


Alors, en quoi c’est un piège? Quelques exemples des drafts précédents. On remonte au draft initial (alors qu’on devait faire jouer tous les joueurs repêchés, on avait seulement 10 joueurs et pas de réserve) :on a vu être repêchés : Lars Eller, Ryan Nugent-Hopkins, Thomas Hertl. L’an d’après? Evander Kane, Nail Yakupov (en 1ère ronde les deux), Nichushkin, Nyquist, Maatta, Beaulieu, Demers, Berra, Kuemper…. Certes, c’est du cherry-picking, et beaucoup de jeunes joueurs qui ont été repêchés sont effectivement des pièces primordiales des équipes actuelles (genre cf6 qui sortait Tarasenko en DEUXIÈME RONDE en 2013).


Ce que ça dit par contre c’est que y’a une bonne part de luck dans la décision de prendre un jeune prospect dans son équipe, et que même si un jeune réussit à percer, il y a encore une possibilité assez importante qu’il ne produise pas nécessairement plus qu’un autre joueur vétéran, plus âgé, mais dont la production est pas mal assurée. Ça prend donc une certaine balance. Maintenant, je comprends que Ricko a décidé de reconstruire. Ce que je ne comprends pas, c’est « pourquoi maintenant », alors qu’il était en bonne position pour challenger, avec un draft efficace mettons.


Conclusion


Le pari de Ricko, c’est donc de croire que son nouveau groupe de jeune joueurs sera, dans leur peak, un meilleur groupe de joueurs que ce qu’il avait l’an dernier. Le guess est valable. On peut même pousser la réflexion en se demandant ce qu’il aurait pu obtenir pour Brendan Holtby, le joueur le plus productif du pool l’an passé. On peut et on doit aussi se demander qu’est-ce que Bryan Little fait encore dans cette équipe. Le dropper lui aurait donné un choix de 4ème ronde. Est-ce qu’un choix de 4ème ronde vaut plus que Bryan Little? Pour Ricko, en reconstruction, oui, clairement.


Maintenant, toute prédiction est difficile avec ce paquet de jeunes qui peuvent exploser ou imploser à tout moment. Chose certaine, et ce n’est pas dans l’avantage à court terme de Ricko, c’est que ses gardiens vont grandement le tirer vers le haut, lui coûtant au passage quelques rangs au prochain repêchage. On lui souhaite donc que ses jeunes performent, et je lui souhaite personnellement qu’il ne se retrouve pas dans la situation où mon club peine encore à se sortir : une confiance accordée en des jeunes joueurs, qui n’ont pas encore atteint leur plein potentiel (ce qui fait en sorte qu’ils ne sont pas droppables) mais qui ne contribuent pas suffisamment à l’équipe (ce qui veut dire qu’ils devraient théoriquement être droppé), et une équipe qui vivote en milieu de peloton pendant des années.

David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ramon le Ven 29 Sep - 15:05

L'affaire quand tu prends un paquet de jeunes, c'est que tu vas généralement plonger au classement.  Mais quand tu décides de reconstruire, un plongeon au classement est salutaire afin de repêcher plus haut.

Sauf que pour profiter de son haut rang de repêchage, encore faut-il pouvoir flusher trois joueurs.  Et de flusher un jeune prospect après seulement un an, c'est lancer rapidement la serviette je trouve, et ça peut nous revenir dans la face.  Comme disait John LeClair :"Quoi de plus chiant que d'endurer un jeune, le dropper et le voir éclore ailleurs".

Bref, dans cet optique, je comprends très bien Ricko d'avoir garder Brian Little, il lui faut du matériel à flusher l'an prochain.

Cependant, il se retrouve avec ce "matériel" par dépit, car il a essayé par tous les moyens de l'échanger!

Ramon

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ricko Balboa le Ven 29 Sep - 15:10

La raison pourquoi j'ai décider de reconstruire est simple...C'est que je n'allais pas gagner le pool avec cette équipe contre Rockstar, Drinkbeer et le Pirate des Glaces...
avatar
Ricko Balboa

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ricko Balboa le Ven 29 Sep - 15:12

Et Crosby m'inquiétait en taaa avec sa derniere commotion en série
avatar
Ricko Balboa

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par keyser söze le Ven 29 Sep - 20:57

tu as été tout de même gentil avec ricko tiger, mais tes observations sont justes.....

moi ce qui me tracasse avec la saison morte de ricko, et il le dit lui-même, il a travaillé sa saison morte en conséquence des formations inatteignables de rockstar et drinkbeer....et effectivement ces formations seront inatteignables pour keks années...mais il était avant cette saison morte un aspirant au podium, pas comme moi ou lad entre autres qui doivent poursuivre une lente et ardu reconstruction.....

ricko avait la chance pour keks années, parce que c'est pas comme si crosby et josi ont l'âge de thornton et markov, d'être dans le peloton de tête et pouvoir profiter que la malchance tombe sur les 2 gros canons du pool....

maintenant ricko s'est mit dans la même position ou presque des keyser et lad de ce monde, qui eux ont l'excuse d'avoir hérité de l'équipe des autres ....

keyser söze

Date d'inscription : 06/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ramon le Ven 29 Sep - 22:03

keyser söze a écrit:
maintenant ricko s'est mit dans la même position ou presque des keyser et lad de ce monde, qui eux ont l'excuse d'avoir hérité de l'équipe des autres ....

C'est bien dit et mal dit à la fois...   

Car d'avoir hérité de l'équipe bâtie par un autre n'est pas nécessairement un handicap.  Canadian fan avait fait du bon boulot pour bâtir le club légué à Ladislav, tout comme Berni t'a légué de bons éléments Keyser...

N'empêche que je comprends très bien ce que tu voulais dire.  Ricko avait un club qui aurait très bien pu gagner cette année, n'en déplaise à ce qu'il pense lui-même.   

Il a régressé.  C'est comme s'il avait sacrifié une belle chance de gagner à court terme pour se donner un club compétitif à moyen terme.  En d'autres mots, il a jeté aux vidanges sa chance d'inscrire son nom sur le précieux Trophée en échange de la certitude (?) de ne pas être dans le dernier tiers pour longtemps....
avatar
Ramon

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Ven 29 Sep - 23:07

Je pense aussi qu'il aurait dû tenter sa chance cette année, et retarder la reconstruction d'un an ou deux. Cela dit, il a reçu de la qualité en retour. Je pense pas qu'il reste dans le dernier tiers longtemps.

Mais pour avoir une chance de gagner, comme il aurait eu cette année, ça va prendre quelques saisons encore de bons drafts, je crois.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par rockstar le Sam 30 Sep - 0:36

Wow méchante job de moine David Bengale excellente analyse très détaillé pour chacun des poolers, hâte de lire la mienne  thumb up
avatar
rockstar

Date d'inscription : 25/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par keyser söze le Sam 30 Sep - 7:57

Ramon a écrit:

keyser söze a écrit:
maintenant ricko s'est mit dans la même position ou presque des keyser et lad de ce monde, qui eux ont l'excuse d'avoir hérité de l'équipe des autres ....



C'est bien dit et mal dit à la fois...   

Car d'avoir hérité de l'équipe bâtie par un autre n'est pas nécessairement un handicap.  Canadian fan avait fait du bon boulot pour bâtir le club légué à Ladislav, tout comme Berni t'a légué de bons éléments Keyser...

N'empêche que je comprends très bien ce que tu voulais dire.  Ricko avait un club qui aurait très bien pu gagner cette année, n'en déplaise à ce qu'il pense lui-même.   

Il a régressé.  C'est comme s'il avait sacrifié une belle chance de gagner à court terme pour se donner un club compétitif à moyen terme.  En d'autres mots, il a jeté aux vidanges sa chance d'inscrire son nom sur le précieux Trophée en échange de la certitude (?) de ne pas être dans le dernier tiers pour longtemps....

effectivement berni m'a offert une base très solide en attaque.....les gardiens sont la faiblesse mais varlamov et anderson était productif dans les 1eres années du pool...la défense était moyenne et elle l'est encore....mais il demeure que ces équipes n'ont pas encore l'empreinte de lad et moi...

j'admet que mon premier draft ne fut pas une réussite mis à part un choix facile comme eichel....

keyser söze

Date d'inscription : 06/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ricko Balboa le Sam 30 Sep - 12:55

Jsuis pas si certain moi que je vais finir dans le dernier tiers, on verra
avatar
Ricko Balboa

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Gainzbarre le Sam 30 Sep - 17:58

David Bengale a écrit:Je suis pas un grand fan de Gainsbourg (la personne. La musique, j'adore). J'aime bien aussi les décisions de pool de son neveu illégitime, Gainzbarre.


In


Charlie McAvoy (draft)
Calvin Pickard (draft)
Jeff Skinner (draft)


Out


Jason Spezza
Corey Perry
Nathan Beaulieu


Position 2016-2017 : 4e
Prédiction 2017-2018 : 3e (avsmaniac), 3e (keyser)


Analyse


L’an dernier, il n’y a que trois pooleurs qui ont réussi à maintenir une moyenne de points à chaque position plus élevée que les moyennes du pool : drinkbeer, ricko et Gainzbarre. Pour ce dernier, Beaulieu et Spezza ont contribué à cette réussite avec 3 beaux points chacun : aucune surprise donc de les voir prendre la porte. Corey Perry, après un décevant 53 points, subit lui aussi les foudres de Gainzbarre.


Totalement absent du marché des transactions (ce qui a sans doute été une sage décision), Gainzbarre a donc trois choix de draft pour palier une perte totale de 59 points. Aussi bien dire qu’il a un peu l’embarras du choix : au fond, c’est sa réserve qu’il cherche à remplir. Le reste de sa formation, celle qui lui a donné la 4ème place l’an dernier, est la même, et n’est pas vieillissante.


Ça commence donc avec un back-up à la défense, pour remplacer l’ineffable Nathan Beaulieu : la jeune sensation qui forme déjà un duo avec Chara à 19 ans, Charlie McAvoy. Solide pick encore une fois pour Gainzbarre qui réussit à nouveau à sortir un joueur convoité avec un rang de sélection assez bas. L’auteur de ces lignes, qui a vu Gainzbarre lui dérober Werenski et Lehner dans les dernières années, peut en témoigner.


Parlons-en, justement, de Lehner. Lui et Carey Price ont donné une pas pire saison à Gainzbarre, au niveau production gardien. Avec une équipe tranquillement de plus en plus respectable, Lehner devrait voir sa production augmenter, même si celle de Price pourrait régresser à court terme. Cela dit, il était quand même surprenant de voir Gainzbarre se lancer dans une saison avec seulement ces deux gardiens, alors qu’en 2015-2016 la perte de Lehner pour pratiquement toute la saison avait condamné tout espoir de classement élevé.


En sélectionnant Calvin Pickard avec son deuxième choix, Gainzbarre se dote non seulement d’une police d’assurance dans les buts, mais d’un potentiel gardien numéro 1 également. Pas cette année, probablement pas l’an prochain, mais éventuellement Pickard pourrait bien prendre les rennes de Vegas. Et mettons qu’avec Price et Lehner devant, Gainzbarre a le luxe d’attendre. Pas un pick 100% safe, mais dans la position de Gainzbarre, un excellent pari qui pourrait rapporter gros.


Avec son dernier pick, et toujours une production de 56 points à palier à l’attaque, Gainzbarre joue assez safe avec un joueur qui semble désormais totalement remis des blessures qui l’ont mené à être kické dehors de l’équipe de Bengale il y a quelques saisons, Jeff Skinner (qui, pour l’anecdote, était mon choix de 3e tour quelques rangs auparavant, avant qu’une petite voix un peu niaiseuse me souffle à l’oreille l’idée de prendre un méga guess sur Zibanejad). Et hop, une production de 56 points, pas mal minimum. Et une sélection qui suit tout juste celle de son ancien Jason Spezza, ironiquement (encore une fois…. Rigodon……. Come on.)


Conclusion


Une autre équipe un peu sous le radar qui s’enligne pourtant pour être un solide contender. Assez peu touché par les blessures l’an dernier, il se retrouve cette année avec grosso modo la même formation partante, mais un bien meilleur appui dans sa réserve. Ça pourrait même être un élément à considérer, puisqu’il y aura des choix à faire quant à son alignement tant à l’attaque qu’à la défense.


Peu de choses à dire de plus. Avec une saison morte la plus basic possible, Gainzbarre a encore su faire preuve d’une solide efficacité au draft (bon, il y a eu Nathan Beaulieu, mais sinon son pourcentage au bâton est assez élevé). Une équipe qui a tout ce qu’il faut pour gagner le pool si le vent souffle dans la bonne direction, qui peut marginalement s’améliorer avec les jeunes Laine, Marner, Werenski et McAvoy, mais qui sinon est constituée de joueurs dans leur prime. Il faudrait bien de la malchance pour que Gainzbarre rate le podium cette année.
Je suis ému. merci David.
avatar
Gainzbarre

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Gainzbarre le Sam 30 Sep - 18:00

Ramon a écrit:L'affaire quand tu prends un paquet de jeunes, c'est que tu vas généralement plonger au classement.  Mais quand tu décides de reconstruire, un plongeon au classement est salutaire afin de repêcher plus haut.

Sauf que pour profiter de son haut rang de repêchage, encore faut-il pouvoir flusher trois joueurs.  Et de flusher un jeune prospect après seulement un an, c'est lancer rapidement la serviette je trouve, et ça peut nous revenir dans la face.  Comme disait John LeClair :"Quoi de plus chiant que d'endurer un jeune, le dropper et le voir éclore ailleurs".

Bref, dans cet optique, je comprends très bien Ricko d'avoir garder Brian Little, il lui faut du matériel à flusher l'an prochain.

Cependant, il se retrouve avec ce "matériel" par dépit, car il a essayé par tous les moyens de l'échanger!

J'ai jamais plongé moi... hihihi

ET SURTOUT, j'ai décidé de m'impliquer d'avantage!
avatar
Gainzbarre

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Lun 2 Oct - 9:45

Il va juste en rester un. M'a être dans les temps, finalement.

ROCKSTAR:

In :


Drew Doughty (trade)
Clayton Keller (draft)
Brock Boeser (draft)
Mikael Granlund (draft)
Ryan Ellis (draft)


Out :


William Nylander (trade)
Sami Vatanen (trade)
Matthew Tkachuk (trade)
Zach Parise (drop)
Olli Juolevi (drop)




Position 2016-2017 : 2e  
Prédiction 2017-2018 : 2e (avsmaniac), 1er (keyser)


Analyse :


Bon, comment dire ça sans être trop chien… rockstar a connu une saison morte pour le moins… quand même incroyable? Oui, je pense que c’est la bonne formulation.


Résumons rapidement. Rockstar finit 2e au classement, à 37 points quand même de drinkbeer, mais n’empêche. Maintenant, à l’aube de cette nouvelle saison, il a trouvé une façon d’ajouter Doughty, deux possibles candidats au Calder en Keller et Boeser, et un des meilleurs attaquants non-repêchés de l’an dernier, Mikael Granlund. C’est une saison morte qu’on associerait à une équipe de fond de classement avec des choix élevés, pas au vice-champion. Alors… rockstar, nouveau génie du pool?


Attendons quand même. La liste des In de rockstar est certes intimidante, mais concentrons-nous maintenant sur sa liste des outs. On y retrouve : un attaquant qui a fait 61 points à 20 ans, un attaquant qui a fait 48 points à 19 ans, un défenseur choisi au 5ème rang overall il y a un an à peine. Rockstar est le seul pooleur à avoir une liste de out qui pourrait facilement être une liste de in. La question qui se pose maintenant : est-ce qu’on parle d’amélioration?


Rockstar a eu l’attaque la plus productive l’an dernier, grâce aux productions de Backstrom, Kucherov, Panarin et Nylander. Parise et Kopitar s’alternaient ici et là, mais les deux ayant connu des saisons so-so, ce n’est pas sur eux que Rockstar s’appuyait. À la défense, par contre, c’était pas la gloire. Rockstar a eu la 2ème pire défense de tout le pool, c’est pour dire, hein… et il a fini deuxième pareil. Ça donne une idée de la solidité de ses attaquants et gardiens. Ça donne aussi une mesure de l’importance que le back-up à la défense, souvent négligé, peut faire : Avec un back-up pour palier aux absences de Vatanen (11 matchs) et surtout Letang (41 matchs), rockstar aurait peut-être gagné l’an dernier.


C’est donc sans trop de surprise que rockstar a cherché à renforcer sa défense. L’ajout de Doughty est pleinement justifiée : un potentiel d’entre 40 et 50 points, et Doughty n’a pas raté un match depuis trois saisons, et en a raté seulement 4 la saison d’avant. Il sacrifie toutefois une pièce maîtresse de son attaque, de seulement 21 ans. Disons seulement que personne d’autre dans le pool n’aurait pu faire cette transaction sans solidement handicaper son avenir. Rockstar avait les cartes en main pour le faire, et avec Letang de retour en santé, accompagné de Doughty, il s’assure de dépasser allégrement les maigres 93 points de sa production défensive de l’an dernier.


Avec un moins bon draft, ses transactions auraient toutefois pu le caler, et solidement. C’est quand même Nylander et Tkachuk qui ont été échangé : deux joueurs qui, s’ils étaient disponibles, auraient été des choix très élevés dans le draft de cette année. Mais le draft de rockstar n’a pas été, pour le dire simplement, un « moins bon draft ». Ses deux choix de 1ère, Keller et Boeser, n’ont pas moins de potentiel offensif que Nylander et Tkachuk. Au moment du draft, par contre, l’un comme l’autre n’étaient pas assurés de jouer en NHL cette saison, alors le trou laissé par le départ de Nylander restait toujours à combler, en milieu de deuxième ronde. Pour une multitude de raisons (notamment que notre pool ADORE les jeunes joueurs, au détriment de joueurs plus établis), Mikael Granlund, 69 points l’an dernier à 25 ans, était toujours bien assis dans les estrades de l’aréna où se tenait le repêchage. Le terme « perfect fit » ne pourrait pas mieux s’appliquer qu’à cette sélection.


Avec son dernier choix, rockstar se place toutefois dans une position tout ou rien. En y allant avec Ryan Ellis à la défense (un choix très valable en soi), rockstar s’expose à une dégringolade au classement si un de ses gardiens était touché par une blessure.


Conclusion


Rockstar est clairement dans une position de champion potentiel. Il a du sacrifier de la jeunesse pour palier sa faiblesse à la défensive, mais un repêchage splendide est venu remplir la banque d’espoir, tout en apportant un support offensif assuré. Rockstar est en position pour ne pas avoir à habiller ni Keller ni Boeser, si jamais la production se faisait attendre dans leur cas. Si l’un ou l’autre explosait dès cette année, et c’est loin d’être impossible, l’attaque de Rockstar n’en sera que plus redoutable.


Le plafond est donc très, très haut. Si tout tombe en place, Rockstar pourrait fracasser le record de points du pool sans trop de problème.


Par contre, une blessure à Rask ou Murray pour une période de quelques semaines à peine, et les espoirs de Rockstar de gagner cette année s’envoleront. Heureusement pour lui, il sera compétitif pour bien des années encore, il n’a pas tout sacrifié pour gagner dès cette année, et à moins d’un méga sabotage, devrait rester dans le haut du tableau pour longtemps.


Dernière édition par David Bengale le Mar 3 Oct - 8:54, édité 1 fois
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par rockstar le Lun 2 Oct - 19:41

Merci David Bengale très bonne analyse
avatar
rockstar

Date d'inscription : 25/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Mar 3 Oct - 9:33

Et en conclusion de ce foutu travail de moine (sérieux là... j'ai écris genre 30 pages à simple interligne de stock).

Drinkbeer!


In :
Joe Pavelski (trade)
Cam Talbot (trade)
Alexander Radulov (trade)
Jake Gardiner (draft)


Out :
Jonathan Huberdeau (trade)
Brayden Schenn (trade)
Brian Elliott (trade)
Jonathan Drouin (trade)


Position 2016-2017 : Un beau trophée
Prédiction 2017-2018 : 1er (avsmaniac), 2e (keyser)


Analyse :


Arrogant comme seul un champion peut l’être, drinkbeer est le premier pooleur de l’histoire du pool à décider de ne pas dropper un seul joueur. Un keeper, s’t’un keeper, comme on dit! S’il affiche aujourd’hui une équipe assez différente de celle de l’an dernier, c’est uniquement grâce à une série de transactions qu’il faut suivre en ordre pour bien en saisir l’ampleur.


Commençons par une image, pour illustrer un élément à la fois force et faiblesse de son club l’an dernier :


Schenn, Drouin, Huberdeau, en alternance in et out. Entre les blessures et les séquences, drinkbeer n’a pas pu compter sur l’un ou l’autre de ces trois attaquants de façons constante. En même temps, aucun des trois ne l’a coulé non plus, et on va quand même pas commencer à dropper des Drouin et des Huberdeau, quand même. La voie des transactions était donc la bonne pour remplacer ces trois éléments.


Maintenant, le grand bal des transactions. En lever de rideau : Jonathan Huberdeau part pour Petr Mrazek. Bon… ok. Huberdeau n’est peut-être pas encore totalement établi (même si cette saison tout va changer, checker ben), mais Mrazek? À ce moment, drinkbeer compte sur Allen, Dubnyk, Elliott et Mrazek. Drôle de transaction pour le moins, qui ne comble aucun, mais aucun besoin pour drinkbeer.


Continuons. Sans trop de surprise, drinkbeer décide de bouger Elliott, et en compagnie de Brayden Schenn, les deux partent vers le club du pirate pour Alexander Radulov, Darnell Nurse et Adam Larsson. Hm. Hmmm? Ok. Donc… un gardien partant, un deuxième centre établi, contre Radulov et deux joueurs à dropper? Pourquoi avoir perdu Huberdeau, si c’est pour aller chercher à fort prix Radulov? Et deux joueurs à dropper, c’est pas encore suffisant pour le choix de 1ère ronde, et il allait quand même pas dropper Nikolaj Ehlers ou Gostisbehere : il n’y a personne de droppable dans son club.


Rendu là, on peut vraiment se demander qu’est-ce qui est en train de se passer. Mais la grande danse des transactions n’est pas terminée… Larsson et Nurse quittent pour le 1er choix de Ramon. Ok, là, wow. Je dois faire une petite parenthèse ici pour préciser que c’est fantastique que la stratégie de notre pool puisse rendre une pareille transaction possible : les drops ont une valeur assez incroyable quand même. Maintenant, si on résume, drinkbeer s’enligne pour ne dropper personne, mais a quand même mis la main sur un choix de 1ère ronde. Là, ça commence à avoir du sens, même si à mon sens il est plus faible que l’an dernier.


Mais drinkbeer n’avait pas terminé ses emplettes. Avec la toute dernière transaction de l’année, tout tombe en place : Drouin, Mrazek et le 1ère ronde vont vers sportmaniac, qui lui renvoie Joe Pavelski (un upgrade certain par rapport à Schenn), un choix de 2e (qu’il transforme en Gardiner, un def de 40 points comme back-up) ET FUCKING CAM TALBOT (le deuxième meilleur gardien du pool).


On dit souvent que ce pool se gagne par les gardiens? Bon, alors drinkbeer aligne 3 des 7 meilleurs gardiens disponibles. C’est comme un gros fuck you à tous les pooleurs qui ont de la difficulté à aligner deux vrais gardiens #1.


Conclusion


Je ne sais pas à quel point la saison morte de drinkbeer était scriptée d’avance. Si elle l’était (ce dont je doute fort), c’est sans conteste la plus grande leçon de direction générale d’un pool de hockey que j’ai vu. S’il a navigué à vue (ce que je crois), il peut se compter chanceux d’avoir pu compléter la dernière transaction avec sportmaniac (sportmaniac qui oui, reçoit un 1er choix dans le trade, mais décide de le flamber sur Justin Schultz. Allez comprendre).


C’est dur de ne pas donner drinkbeer gagnant. Potentiellement, je crois que rockstar peut faire plus de points que lui, mais drinkbeer a une formation beaucoup, beaucoup plus stable. Cam Talbot se blesse? Voici Jake Allen. Saison terminée pour Wheeler? Bonjour, je vous présente Nikolaj Ehlers. À moins que le dieu des blessures (le puissant dieu Colaiacovo) n’épargne totalement les formations de rockstar et de Gainzbarre, drinkbeer devrait naviguer vers le tout premier double championnat de l’histoire du pool.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ramon le Mar 3 Oct - 9:54

David Bengale a écrit: Larsson et Nurse quittent pour le 1er choix de Ramon. Ok, là, wow. Je dois faire une petite parenthèse ici pour préciser que c’est fantastique que la stratégie de notre pool puisse rendre une pareille transaction possible : les drops ont une valeur assez incroyable quand même.

Surtout que sans les deux joueurs que Drinkbeer m'a donné, le choix de 1ère ronde que je lui ai envoyé n'existait même pas!  (car je n'aurais pas pu dropper trois joueurs)...


À noter que cette transaction faisait partie de celle impliquant Huberdeau et Mrazek....
avatar
Ramon

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ramon le Mar 3 Oct - 9:56

Félicitations et merci David pour ton beau travail!  C'était super-intéressant à lire et j'adore ta formule d'un club à la fois, ça prolonge le plaisir.  

Comme tu as pu le constater, c'est de la job hein!   Même si c'est plaisant à faire, c'est quand même long.

nice
avatar
Ramon

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par drinkbeer le Mar 3 Oct - 11:46

Analyse très intéressante David!

Scriptées mes transactions? Oui et non...

Au début de l'été, j'avais lancé la serviette pour Elliott. Pas un mauvais gardien, mais il ne sera jamais parmi les plus productifs d'un pool. Je souhaitais m'améliorer dans les buts. Je voulais 3 gardiens productifs. Je ne voulais plus être affecté par une blessure ou une léthargie à la position la plus importante dans le pool.

Le problème, c'est que je ne pouvais pas me fier sur le repêchage n'ayant possiblement aucun joueur à dropper et il n'y avait pas beaucoup de gardiens disponibles sur le marché des transactions(jamais je m'imaginais que Avsmaniac allait échanger Gibson). J'ai alors identifié Mrazek en qui j'avais confiance qu'il rebondisse cette année. Un contre un contre Huberdeau n'était pas suffisant cependant pour que je fasse le trade. Mais il y avait une 2e partie dans l'entente entre moi et Ramon. Si je lui échangeait des drops pour qu'il puisse aller chercher un 1e choix, il s'engageait à me céder ce choix. La 2e échange entre moi et Ramon part de là.

Par la suite, avec tout ce qui est arrivé à Mrazek, le fait qu'il n'a même pas été protégé par les Wings au draft d'expansion, les commentaires de son coach et de son DG, j'ai regretté un peu l'échange. C'est à ce moment que j'ai décidé de changer de cible : Cam Talbot. J'ai eu des discussions avec Sportmaniac avant qu'il disparaisse pour plusieurs semaines durant l'été au sujet de Talbot. Il m'avait demandé si je pouvais inclure un choix de 1e ronde dans un potentiel deal.

J'ai eu un coup de chance quand Pirate a mentionné qu'il avait un surplus de joueurs à dropper. Nous en sommes venus à une entente. Ça me donnait 3 joueurs à dropper au lieu de deux pour éventuellement offrir un 1e choix à Sportmaniac.

J'ai alors décidé d'effectuer la 2e partie de la transaction avec Ramon. Comme il avait pris la décision de dropper Domingue, je pouvais lui offrir 2 joueurs à dropper au lieu de 3 pour qu'il possède un 1e choix à m'échanger. De cette façon, je gardais Radulov et j'améliorais mon 1e choix de quelques rangs ce qui me donnais plus de matériel pour négocier pour Talbot.

J'ai ensuite fait une offre à Sportmaniac. La qualité de ma saison morte dépandait de sa réponse. S'il me dit non, c'est très moyen. S'il me dit oui, c'est le jack pot! Mettons que j'avais hâte qu'il se connecte pour connaître sa réponse.

Donc, probablement un peu des deux. Un peu scripté, un peu navigué. Et bien sûr je l'admet, chanceux d'avoir conclu la dernière transaction! lol




Un gros merci pour tes analyses David! C'est le genre de choses qui rendent un pool encore plus intéressant. Pour avoir déjà fait ce genre d'analyses dans un autre pool(Ramon saura de quoi je parle), je suis conscient de ce que ça peut représenter comme charge de travail et je te lève mon chapeau. Tu as su rendre ça très intéressant.
avatar
drinkbeer

Date d'inscription : 08/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Mar 3 Oct - 13:20

Effectivement, si sportmaniac refusait la transaction, ça aurait été très moyen. Tu aurais pu te racheter avec ton choix au repêchage, cela dit, mais n'empêche, recevoir Cam Talbot et Joe Pavelski dans la même transaction, c'est assez incroyable.

Je fais un draft annuel ce soir, où tous les joueurs de la NHL sont repêchables, et Talbot et Pavelski sont respectivement 19e et 37e sur ma liste. Grosso modo en 1ère et 2ème ronde d'un pool complet.... je sais que tu as donné un choix de 1ère là-dedans, mais t'aurais pas pu repêcher l'équivalent de un ou l'autre avec le 10e choix overall. Encore moins les deux à la fois!

Merci de m'avoir lu, tout le monde! J'ai hâte de voir comment cette saison va s'enligner.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par keyser söze le Mer 4 Oct - 19:54

beau travail tiger!!!.....

et comme dit ramon, une équipe à la fois fait durer le plaisir....

keyser söze

Date d'inscription : 06/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par LeRigodonRouge le Dim 8 Oct - 7:17

Bein oui je l'ai lu mon David et c'est excellent comme analyse sauf que...

Quand j'ai vu que Nolan Patrick n'avait pas été choisit je n'ai pas pu résister d'ajouter un si bon prospect à ma liste... il m'a donc fallu faire le choix de laisser filer Darling(que je voulais reprendre avant qu'on me le chipe) même si je crois qu'il va s'ennuyer des Hawks certains soir... et comme Halak est souvent sur la liste des blessés je me sui dit que les Islanders feront confiance à Greiss.

Dylan Strome va surement devenir un bon centre mais je crois que Patrick lui sera supérieur et Subban bof !

Pour ce qui est de mon choix sur Spezza c'est + une police d'assurance car Barkov et Stone sont sujet aux blessures...

C'est évident que si je perds Brobro et 3 defenseurs je suis dans la m...
avatar
LeRigodonRouge
Admin

Date d'inscription : 01/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum