Forum Des Sports
Bienvenue sur le Forum Des Sports Invité !

Ici tu peux t'exprimer et donner ton opinion dans le respect et être respecté! N'hésite pas à t'inscrire, nous sommes une belle communauté et on aime bien voir des nouveaux intervenants participer aux discussions. Si tu veux rester en invité, c'est ton choix mais tu ne verras pas tout le site... Inscris-toi
et exprime toi !

AVIS !!!

À ceux qui seraient tentés de faire de la pub pour leur Forum...
Le Forum Des Sports est un site apprécié de ses membres car c'est un forum stable qui dure grâce à la qualité de ses intervenants et de ses administrateurs. Aucun ''SPAM'' ne sera Toléré et le processus de bannissement sera enclenché dès la première offense.

Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Aller en bas

Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Lun 13 Aoû - 12:21

On s'y lance encore cette année! Je ferai pas tant d'analyse poussées des formations, si jamais Ramon veut faire son analyse, je lui laisse la place. Je me concentre plus sur les choix de l'entre-saison.



Price31


In : Sam Reinhart (trade), Ryan Suter (trade), Rasmus Dahlin (draft), Filip Zadina (draft), Yanni Gourde (draft)
Out : Keith Yandle (trade), Kyle Okposo (drop), Arthuri Lekhonen, Cam Fowler



Position 2018 : 15e
Prévision 2017 : 14e



Analyse de la saison morte :


On apprend pas à un vieux singe à faire des grimaces, et on apprend pas à Price31 à échanger son premier choix overall. Pour une troisième année consécutive, Price31 décide de se départir du choix avec le plus de valeur du repêchage.


Mais au moins, Price31 apprend à le monnayer comme du monde. On pourrait discuter longtemps de l’ordre de sélection 1- Barzal et 2- Dahlin, mais reste que Ladislav et Price auraient juste pu se jaser pour voir qui prenait qui, et pas échanger qui que ce soit à qui que ce soit. Il est donc probable que les deux pooleurs visaient Barzal, ce qui a donc forcé Ladislav à payer pour s’assurer du choix. Et il a payé, ce Ladislav.


Au final, en acceptant de reculer d’un rang et d’avoir l’horreur de repêcher celui qui est pressenti pour mettre Erik Karlsson dans sa petite poche, Price31 se ramasse un défenseur établi de 50 points et un centre de 22 ans de 50 points. Pas mal du tout comme retour. Vrai que niveau production Yandle et Suter, c’est pas mal du pareil au même, mais Reinhart est un ajout très intéressant.


Sa mission de se débarrasser du 1er overall accomplie, Price31 disparaît du marché des transactions, et somme toute du forum, pendant plusieurs mois (je dis ça de mémoire). Profitant d’une fenêtre de chance incroyable, qui a fait en sorte que deux pooleurs différents aient su le choix visé, Price voit son choix au 2e rang être conservé, contre vents et marées, et on lui donne Dahlin (il faut ici préciser que Price SERAIT revenu avant la fin de sa banque de temps officielle, donc y’a même pas eu de passe-droit, officiellement).


Le choix de 2e ronde de Price31 était pas tout à fait aussi important, mais quand même pas loin. Pour rappel, voici les choix de 2e ronde de Price depuis 2015 :


2015 : Mike Smith. Ne joue pas dans son équipe, je crois qu’il a été droppé.
2016 : Personne. Price ne s’était pas connecté et a été relégué en fin de draft. Une erreur coûteuse.
2017 : Malcom Subban. Ça aurait pu être pire. Ça aurait aussi pu être Cale Makar. On jase là.


Mais cette année, présent, en ligne, et avec la finesse d’un renard, il déniche un petit joueur obscur, qui dégringola sans raison dans notre draft autant qu’il le fit dans le vrai draft NHL, Filip Zadina, qui va probablement commencer l’année avec les Wings et la finir comme un de leur meilleur ailier.


Sans choix de 3e, parce qu’il a échangé du 1 vs 2 avec Ladislav, Price31 utilise son choix d’expansion sur Yanni Gourde, une belle histoire pour le Lightning et un choix très intéressant en fond de draft.




En conclusion


C’est une saison morte assez remarquable pour Price31, qui donne un peu de vigueur et d’espoir à un club très moribond, avouons-le. Ce sera un travail à long terme de modifier le coeur de son équipe pour être compétitif, mais il est sur la bonne voie, ça c’est certain. Son équipe, cela dit, contient encore beaucoup de passagers. Il a déjà un problème de gardien (Lundqvist vieillit, ça arrête pas ça l’air, et je suis pas convaincu que Subban est un gardien partant dans la NHL) et il devra très bientôt y palier.

On pourrait aussi critiquer son choix de dropper Fowler, au lieu d'un de ses passagers à l'attaque. On pourquoi pas les deux. Mais Fowler était loin d'être le joueur le plus droppable de sa formation. Oui, il aurait eu 5 défenseurs. Mais ça aurait ouvert la porte à un échange possible de Ryan Sutter.

Sa défensive, cela dit, sera une des plus fortes du pool avant longtemps, et avec Zadina, Reinhart, Sergachev et Dahlin, il pourra rapidement remplacer les Landeskog, Hornqvist, JVR, Palat qui ne devraient jamais constituer le coeur de l’offensive d’aucune formation d’aucun pool de l’univers.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ramon le Lun 13 Aoû - 12:34

Belle job David.  J'ai hâte de lire la suite.  Je compte aussi faire une analyse cette année...  plus tard.
avatar
Ramon

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ladislav le Mar 14 Aoû - 1:43

Youpi

J'esperai qu'on aurait les analyse de Ramon et Bengale car les deux sont top-notch avec un style et un format different! Je suis heureux que ce soit le cas! Je sais que s'est beaucoup de travail.
avatar
Ladislav

Date d'inscription : 06/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Le pirate des glaçes le Mar 14 Aoû - 1:46

@Ladislav a écrit:Youpi

J'esperai qu'on aurait les analyse de Ramon et Bengale car les deux sont top-notch avec un style et un format different! Je suis heureux que ce soit le cas! Je sais que s'est beaucoup de travail.

J'aurais pas pu dire mieux  Youpi
avatar
Le pirate des glaçes

Date d'inscription : 29/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Mar 14 Aoû - 11:51

Ladislav


In : Matthew Tkachuk (trade), Mathew Barzal (draft), Brayden Point (draft), Ilya Samsonov (draft), Jordan Kyrou (draft), Jonathan Marchessault (draft), Cal Foote (draft), Ilya Sorokin (draft), Vitaly Abramov (draft)


Out : Derek Stepan (trade), Sam Reinhart (trade), Ryan Suter (trade), Corey Schneider (trade), Vladimir Tarasenko (trade), Jeff Carter (drop), TJ Brodie (drop), Scott Darling (drop)


Position 2018 : 14e
Prévision 2019 : 15e


Analyse de la saison morte :


Ah! La saison morte de Ladislav. Je me sens comme devant une vieille grange, pleine de vieux matériaux de construction lancés là pêle-mêle depuis 15 ans, avec la mission de faire le ménage là-dedans, et avec cette immense question dans la tête : On commence par quoi, là?

Mettons qu’on commence par la liste des joueurs qui ont quitté l’ancienne organisation de cf6 cet été. Du lot, Derek « qu’est-ce qu’il faisait là, déjà » Stepan, Jeff « J’ai fais plus de 70 points une fois dans ma carrière et ça fait exactement 10 ans de ça » Carter et Scott « je feelais pas ben fort l’an passé » Darling quittent le navire pour aller… nul part, en fait, ils ne sont plus dans le pool et c’est très bien ainsi.

Sam Reinhart, Ryan Suter partent pour s’assurer de la sélection de Matthew avec un seul T Barzal, ce qui est somme toute fort payé, considérant que le prix de consolation était Rasmus Dahlin. Est-ce que Reinhart, Suter et Dahlin versus Barzal et Yandle semble un trade équilibré? Mon instinct de gars qui a fini dans le dernier tiers les deux dernières années me dit non. MAIS BON. Des fois, le coeur parle. Et Barzal n’est vraiment pas un mauvais choix, on s’entend. Cela dit, si Dahlin se met à produire au rythme de Barzal, à la défense, ça va peut-être pas redorer le blason de cette transaction.

Ok, donc on est déjà rendu dans le gros maudit tas de In. En recrutant très, très jeune, Ladislav s’est peut-être construit un piège sans s’en rendre compte, qui va peut-être ralentir son processus de reconstruction. Si les Samsonov, Kyrou, Foote, Sorokin et Abramov ne font aucun point cette année, est-ce que Lad les drop l’an prochain? Bien sûr que non. S’ils font genre 70 points au total dans deux ans, est-ce que Lad les drop? Possiblement pas. Et ainsi de suite… avec des jeunes prospects, c’est normal que la patience soit élastique quant à leur production, mais on est dans un pool à seulement 14 joueurs, 11 habillés, et 3 drops obligatoires pour espérer un choix de 1ère ronde.

Heureusement que Lad a eu la lucidité de se garder un joueur exclusivement pour pouvoir mieux le dropper en Michael Hutchinson. Mais si la production de quelques-uns de ces joueurs se faisait attendre, comme ça risque d’arriver parce que rien n’est garanti dans la NHL, Ladislav va devoir se résoudre à dropper des jeunes en lesquels il avait espoir et sur lesquels il a dépensé des choix importants. Je ne dis pas que c’est des mauvaises sélections, ou que ces joueurs n’ont aucun avenir. Je dis que c’est risqué de remplir une très petite boîte de réserve par beaucoup de recrues qui n’ont pas un match professionnel de joué.

Cela dit, l’arrivée de Tkachuk, Point et Marchessault contrebalance un peu le gamble. Notons bien, ce sont des gambles aussi, mais au moins on a des données concrètes pour espérer une certaine production, et si ça ne marche pas dès cette année, c’est pas si pire de dropper. J’imagine que la corde sera plus longue pour Tkachuk, et rien n’indique non plus que ces joueurs vont stagner.

Dans la liste des « ah, il l'a pas droppé, lui? », on retrouve évidemment Hutchinson, qui pour d’occultes raisons j’imagine, survit à une deuxième année de drops malgré un grand total de 3 matchs joués l’an passé, mais également celui qui illustre drôlement bien mon point plus haut, Timo Meier. Meier a 21 ans, choix top 10 en 2015. Une production de 0,53 points par match. On ne droppe pas des ailiers de 21 ans qui viennent de faire 51 points, non? Mais on dropperait un attaquant qui produit 0,53 points par match. Alors, c’est quoi la limite de pas-production de Meier pour qu’il devienne dropable? S’il fait encore dans le coin de 50 points cette année, on drop? Et si jamais il explosait comme Barzal l’an d’après, il va tu pas assez le regretter, Ladislav?

Mais peut-être que Ladislav est au courant de tout ça, qu’il a simplement accumulé les jeunes en espérant avoir là-dedans un ou deux blue chips. Si c’est ça, tout va comme sur des roulettes. S’il est trop patient… la confiance envers ses jeunes prospects pourrait lui coûter de précieux joueurs dans les prochaines années.


En conclusion

J’ai l’impression que la stratégie de Lad est pas loin de celle de Bergevin cette année. On accumule les assets, on joue les probabilités. Il vise clairement les coups de circuits, au détriment de la production assurée, et s’il gère comme il faut ses prochaines années, c’est une stratégie qui pourrait être payante. C’est un peu la voie que le Pirate a emprunté. Mais le pool ne se gagne pas uniquement grâce aux coups de circuit, la façon dont drinkbeer a bâti son équipe deux fois championne le prouve. Il y a eu peu de vrais prospects chez drinkbeer, mais plutôt des joueurs demi-établis, recrutés au bon moment.

C’est un pool relativement jeune, cela dit, et peut-être que la stratégie de Lad est très visionnaire dans un contexte à plus long terme. La prévision pour l’an prochain est assez simple, avec des gardiens qui pourraient potentiellement ne rapporter aucun point, il finira dans la cave. Pour l’avenir, c’est dur à prédire. Tous ses jeunes deviennent des superstars, il trônera au sommet longtemps. Tous ses jeunes floppent, il sera en reconstruction pendant les 5 prochaines années. La vérité est sans doute quelque part entre les deux.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par price 31 le Mar 14 Aoû - 17:46

belle analyse ! thumb up
avatar
price 31

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ladislav le Mer 15 Aoû - 2:36

Je me comparerais aussi a Garth Snow; ont est tout les deux dans la business d'echanger un Reinhart pour un choix qui va devenir Barzal.

Sinon concernant le trade avec Price, Barzal n'a jamais ete mentionne par aucun de nous deux dans les negos, faites avec cela ce que vous voulez. Mais je VOULAIS Barzal et j'etais pret a sacrifier Reinhart pour avoir la certitude que je pourrait le repecher au lieu de patienter 3 mois. Ya aussi que meme si j'ai essentiellement echange Reinhart-Dahlin pour Barzal, le depart de Reinhart ne doit pas etre vu comme etant strictement une perte, mais presente aussi une opportunite: ca me fait un spot vacant de plus pour aller chercher un joueur. Mais c'est correct si tu vois tout ca autrement.

Aussi question de compliquer inutilement le end-game de ce trade un peu, j'ajouterai que j'ai re-trader Yandle contre deux choix dont un que j'ai re-echanger par la suite avec Tarasenko. Donc le trade est plutot: Dahlin, Reinhart, Suter et Tarasenko vs Barzal, Tkatchuk, Marchessault et Samsonov.
avatar
Ladislav

Date d'inscription : 06/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Ven 17 Aoû - 10:17

C'est ma plus raide à date. J'espère que sportmaniac a la couenne dure.


SPORTMANIAC2009


In : Colton Parayko (trade), Andrei Skevnikov (draft), Anthony Cirelli (draft), Carter Hutton (draft), Zach Hyman (draft)


Out : Alexander Steen (trade), Justin Schultz (drop), Mats Zuccarello (drop), Petr Mrazek (drop)


Position 2018 : 13e
Prévision 2019 : 13e  




Analyse de la saison morte


Saison morte relativement tranquille pour le maniaque du sport (en 2009), mais sans être ponctuée de décisions… surprenantes. Allons-y en ordre chronologique, cette fois.

Dans sa seule transaction, sportmaniac envoie le toujours-blessé-sauf-des-fois Alexander Steen à rockstar en échange de Colton Parayko et d’un recul de deux sélections en deuxième ronde. C’est un bon jeune défenseur de profondeur, avec une moyenne de points de presque exactement 35 par année (juste pour faire plaisir à Ramon) en échange d’un drop. Bon move.

Arrive le temps des drops. Pas trop de surprise non plus là, mais le drop de Justin Schultz est à souligner, pas parce que c’est une mauvaise idée (c’est pas une mauvaise idée), mais parce que sportmaniac a repêché Justin Schultz avec son deuxième choix de première ronde pas plus tard que l’an passé. Ont été repêchés immédiatement après Schultz : Nolan Patrick, Charlie McAvoy, Tyson Jost, Brock Boeser, Malcom Subban… ok, j’aurais du arrêter à Boeser. Ouch pareil, pour une équipe sensée être en reconstruction.

Zuccarello et Mrazek passent aussi à la trappe. Très bien. On garde donc espoir en Domi et Brown, et c’est pas nécessairement une mauvaise idée. Sportmaniac peut se permettre d’être patient avec ses jeunes. Question, toutefois: Nick Ritchie? Je pense que la patience peut avoir des limites de temps en temps. Ritchie était un drop facile selon moi.

Le draft, maintenant. Sportmaniac ne surprend pas grand monde en s’offrant Andrei Skevnikov avec la troisième sélection overall. C’est facile de bien drafter avec le 3ème overall, vous direz. À ça, je répondrai en trois petits mots : Louis. Do. Mingue.

Après Skevnikov… c’est moins évident de savoir où exactement sportmaniac veut aller avec son club. Anthony Cirelli est un bon prospect pour les Bolts, mais on le voit plus dans un rôle défensif – menace sur le PK qu’un centre très productif. Hughes, Bouchard, Necas, crime, même Sean Couturier étaient toujours disponible, et auraient, à mon humble avis, constitués un meilleur guess de Cirelli. L’avenir lui donnera peut-être raison, il avait bien fait lors de son séjour en NHL.

Carter Hutton est un choix correct dans une circonstance où sportmaniac veut grimper au classement, mais ce n’est clairement pas un bon choix d’avenir. Il va avoir 33 ans en décembre, et va avoir sa première gig de numéro 1 en carrière NHL, avec au moins un bon jeune gardien d’avenir derrière lui, prêt à prendre sa place au deux, troisième faux pas. Si Hutton connaît une bonne saison (ce que je pense qui va arriver), il va donner à sportmaniac des points qu’il n’a pas besoin, et qui vont lui coûter des positions importantes au prochain draft. S’il joue mal, c’est un drop l’an prochain. Dans un cas comme dans l’autre, la valeur d’échange sera très faible pour un gardien qui aura 34 ans la saison prochaine.


Avec son choix d’expansion, sportmaniac y va avec Zach Hyman. Je sais pas pourquoi. Je sais pas si je veux le savoir. C’est juste bizarre. Vrai qu’il sort de sa meilleure saison en carrière. Vrai aussi qu’on parle d’une saison de 40 points. Même pour un def, ça serait limite.


Conclusion


C’est un problème qui se répète pour sportmaniac : oui, il fait des bons choix au draft de temps en temps (Skevnikov cette année, Raanta, Gardiner, Saros l’an passé), mais d’autres choix sont pensés sur le seul court terme et sont rapidement droppés, alors qu’il aurait pu profiter de ces occasions pour bâtir quelque de solide sur le long terme. 2016, 2ème ronde, sport prend Eddy Lack au 21e rang. Trochek sort immédiatement après au 22e. Schultz en 2017, on l’a vu plus haut. Hutton en 2018, Necas était toujours disponible.


Sportmaniac n’a pas avantage à penser au court terme. Oui, il a d’excellents éléments dans son équipe (Hall, Subban, Ristolainen), et je ne partage pas l’opinion de Ramon sur la faiblesse devant les buts. Je pense qu’avant longtemps Raanta et Saros vont être d’excellents gardiens dans des bonnes équipes. Il ne manque que de chair autour de l’os, et j’aimerais mieux voir sportmaniac tenter des coups de circuit et se planter de temps en temps avec des sélections de jeunes joueurs, que de le voir dépenser des choix sur les Zach Hyman de ce monde.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Le pirate des glaçes le Ven 17 Aoû - 11:06

Tu es vraiment intéressant à lire David....et on te sens moins gêné cette année....ça rentre dans le casque pour certains disons....lol

Continue ton excellent travail....j'ai hâte au prochain....:-)
avatar
Le pirate des glaçes

Date d'inscription : 29/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par keyser söze le Ven 17 Aoû - 12:27

en effet, c'est excellent.....

pis j'ai hâte de manger une volée à mon tour  splash
avatar
keyser söze

Date d'inscription : 06/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par sportmaniac2009 le Ven 17 Aoû - 18:20

David......je vais te le dire pourquoi j'ai prit Hyman.......ce fût une erreur LOL......j'ai prit pour acquis qu'il était un aillier (là, demande moi pas pourquoi......un flagrant manque d'attention de ma part), et en jouant soit avec Tavares, soit avec Matthews, me suis dit qu'il pourait surprendre "big time"!!  h@mmer Aussi, je n'ai pas eu tout le temps que j'aurais voulu pour me préparer......je vais essayer de m'investir un peu plus à l'avenir!  Very Happy
avatar
sportmaniac2009

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ramon le Ven 17 Aoû - 18:51

@sportmaniac2009 a écrit:David......je vais te le dire pourquoi j'ai prit Hyman.......ce fût une erreur LOL......j'ai prit pour acquis qu'il était un aillier (là, demande moi pas pourquoi......un flagrant manque d'attention de ma part)

C'est un ailier...  et David ne dit pas le contraire.  Quoi? manque d'attention de ta part?

T'as pris Hyman...  High man?
avatar
Ramon

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par sportmaniac2009 le Ven 17 Aoû - 22:20

Hahahaha Ramon......pourtant, pas tant que ça!! LOL Quand j'ai été reviser ses stats, y est indiqué que c'est un centre! Mais là, si tu me dis que c'est un ailier.....bin là, y va peut-être surprendre! Anyway, y est prit, y est prit!! Faut que j'fasse avec....pas l'choix!
avatar
sportmaniac2009

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Ven 17 Aoû - 22:28

Ouin mais on a pas un pool positionnel pour les avants... Alors centre, ailier, on s'en fout un peu, non?

Et si on avait un pool positionnel, il vaudrait plus comme ailier que comme centre, même.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ramon le Ven 17 Aoû - 23:31

@David Bengale a écrit:Ouin mais on a pas un pool positionnel pour les avants... Alors centre, ailier, on s'en fout un peu, non?

Et si on avait un pool positionnel, il vaudrait plus comme ailier que comme centre, même.


J'commençais à trouver ça compliqué, puis j'ai réalisé que Sportmaniac a Drouin.... donc la question de centre ou ailier est inévitable pour lui...

Ah, il a Domi aussi...

Pas le choix :  Go Sportmaniac Go!!
avatar
Ramon

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par sportmaniac2009 le Sam 18 Aoû - 8:39

J'comprend ça Tiger ........je l'ai choisi en espérant qu'il soit jumelé soit à Tavares, soit à Matthews! Donc tant mieux si il est utilisé à l'aile.......en espérant qu'il joue avec un de ces 2 là!
avatar
sportmaniac2009

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ladislav le Sam 18 Aoû - 14:53

Ca fait deux ans déjà que Hyman est surtout utilisé a l'aile de Matthews.
avatar
Ladislav

Date d'inscription : 06/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par sportmaniac2009 le Sam 18 Aoû - 17:50

Fak y est temps qui débloque.......à 26 ans, c'est le moment ou jamais!!
avatar
sportmaniac2009

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Mar 21 Aoû - 15:39

Ouin, je deviens vraiment pas plus soft plus ça avance.

Rigodon

In : Craig Anderson (trade), Samuel Girard (draft), Juuso Valimaki (draft), Evander Kane (draft), Vince Dunn (draft), Kieffer Bellows (trade), Ville Husso (trade), Tyson Jost (trade), Ryan Pulock (trade), Shea Theodore (trade)

Out : Dougie Hamilton (trade), Jason Spezza (trade), James Reimer (drop mais pas vraiment), Thomas Greiss (drop), Shea Weber (drop), Tyler Toffoli (drop), Sergeï Bobrovsky (trade), Ryan Getzlaf (trade), Mark Stone (trade), Alex Pietrangelo (trade)


Position 2018 : 12e
Prévision (ajustée) 2019 : 13e


Analyse de la saison morte

Ça a été une saison morte en deux temps, pour Rigodon. Dans un premier temps, on l’a pas vu pendant des semaines.

Puis, dans un deuxième temps, il s’est rappelé qu’il avait un pool à gérer. Il part ça en grand, en acquérant les services du Grand Evgeni Malkin et du moins grand un peu Craig Anderson, en payant Dougie Hamilton (quand même), un drop (J.Spezza) et une dégringolade du 4e au 10e rang de repêchage en première ronde. Cher payé, mais c’est ça qu’il faut quand on veut un joueur du calibre de Malkin, à 1 point par match et plus assuré.


Vient le temps des drops, et sans surprise Rigodon décide de se départir de Tyler Toffoli (une seule saison en haut de 50 points en carrière), James Reimer (un gardien 1B de 30 ans) et de.. ah! Shea Weber. C’est un peu étonnant quand même. Sa blessure et sa convalescence ont du faire douter suffisament. Rigodon décide ensuite de dropper Thomas Greiss au lieu de Reimer, un choix judicieux, considérant que James Reimer ne lui appartenait pas, pas plus qu’à personne d’ailleurs. Futé.


Arrive le repêchage. Avec maintenant le 9e choix au lieu du premier, Rigodon est en bonne position pour prendre un défenseur d’avenir, maintenant que son attaque s’est renforcie autour de Malkin. Rigodon trouve un autre lapin dans sa manche de chapeau et réussit un probable vol, un défenseur qui devrait terroriser les gardiens adverses plus tôt que tard, avec une certitude établie depuis trois saisons en tant que top 3 des meilleurs défenseurs de la ligue, John Klingberg. En fouillant dans les archives, toutefois, un visionnaire a réussi à prouver que Klingberg avait en fait été repêché trois ans plus tôt par Murphys et avait été échangé quelques jours plus tôt vers le club de Bengale, en échange de l’obscur joueur dont on a pas entendu parler du tout de l’été John Tavares.


Surpris par cette technicalité, Rigodon prend ensuite 18 heures pour décider de drafter un autre défenseur d’avenir, Samuel Girard. Après vérification, Girard était bien disponible, n’ayant pas actuellement dans le line-up d’aucune autre équipe. C’est un bon choix, bien qu’un certain Heiskanen était toujours disponible. Mais vrai que Girard joue déjà aussi dans la NHL, avec 23 points à sa première saison de 20 ans. 


Le trip de défenseurs de Rigodon se poursuit en 2e ronde, avec la sélection de Juuso Valimaki, qui était honnêtement totalement passé sous mon radar. Ça semble effectivement être un excellent choix. Rigodon vise manifestement à rajeunir sa défensive. En même temps, Valimaki doit être un 4e def, parce qu’il ne produira pas cette année, visiblement. Il manquerait donc un def établi à Rigodon.


Avec son 3e choix, Rigodon gamble sur la relance de Evander Kane, un excellent choix de 3e ronde. High reward si ça marche, drop facile sinon. Rigodon va chercher son 4e défenseur avec son choix d’expansion, avec le choix un brin surprenant de Vince Dunn. Pas un mauvais choix non plus, un bon guess, 24 points à 21 ans.


Une bonne saison morte pour Rigodon. Il s’est amélioré à l’attaque, au détriment de la production de Hamilton, mais sa défensive est jeune et prometteuse. Bobrovsky pourrait facilement être le gardien de l’année dans la NHL, et Anderson est pas vraiment menacé par Condon. Une progression à prévoir!….

….


Et là ça part bizarre sur un esti de temps. C’est peut-être une coïncidence, mais après la projection de Keyser qui le place 9e, Rigodon part sur un trip de rajeunir. Mais rajeunir, d’aplomb, vite, et un peu n’importe comment.


Son prized jewel de la saison morte, Evgeni Malkin, prévu à 92 points par keyser, un top 10 de la ligue, qui n’a fait qu’une seule saison à moins qu’un point par match, est échangé contre l’avant-avant-dernier choix du présent repêchage, un certes bon prospect en Kieffer Bellows, mais reste que c’est pas Marner non plus. One-on-one. What.


Mais parce que la moyenne d’âge de son équipe n’était toujours pas passée sous la barre des 16 ans, Rigodon n’allait pas s’arrêter là. En envoyant Getzlaf, Bobrovsky et Stone au Pirate, Rigodon envoie une production combinée de 212 points l’an passé contre un autre bon jeune prospect à la défense, avec 32 points l’an passé, Ryan Pulock, Tyson Jost, avec 22 points à sa première saison en carrière (on jase, là, mais Lekhonen en avait fait 28. Bon, il était plus vieux et il a joué une dizaine de matchs de plus), et un gardien intéressant, mais jeune et pas prouvé du tout, Ville Husso. C’est une perte nette de 150 points, contre des joueurs plus vieux, certes, mais Stone a 26 ans. Bobrovsky 29. Il leur reste encore 10 ans de production pseudo-stable. 


Et là hier matin Rigodon m’envoie Pietrangelo dans mon club, contre un autre autre bon jeune défenseur, Shea Theodore. Étrangement, c’est quand même la moins pire des trois transactions post-draft de Rigodon (et, notons le, les seules trois transactions post-draft de l’histoire du pool). Si Theodore commence à produire plus, ce qui devrait arriver, ça va lui donner un genre de Pietrangelo, mais plus jeune.


Conclusion

Bon, stait long cette analyse. En même temps, il ne reste que 4 survivants de l’équipe de l’an passé de Ridogon : Monahan, Barkov, Dubois, Nolan, donc y’avait du stock à jaser.


Je pense que Rigodon est tombé lui aussi dans le piège de la jeunesse. Les choses bougent vite dans un pool, même keeper, et penser sur un terme de 5, 10 ans, c’est dangereux quand on a que 3 back-ups. On est pas un club de la NHL avec un max de 50 joueurs. La perte de Malkin et de Bobrovsky est significative. Rigodon était en bien meilleure position, pour maintenant ET pour le futur, avant ses transactions post-drafts.


Si tous ses jeunes joueurs se mettent à produire comme des superstars, j’aurai eu tord. Mais dans combien d’années Rigodon pourra-t-il compter sur une production de 98 points de Ville Husso, la production qu’il a perdu en échangeant Bobrovsky? Peut-être un jour. Peut-être jamais. Et pendant ce temps, Bobrovsky va continuer à garder 265 matchs par saison pour les 5 prochaines années.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Mar 4 Sep - 11:17

Bon! Je suis de retour. Semaine occupée.

DAVID BENGALE

In : Max Pacioretty (trade), Brian Elliott (trade), John Klingberg (trade), Alex Pietrangelo (trade), Thatcher Demko (draft), Eeli Tolvanen (draft), Cam Fowler (draft)

Out : Duncan Keith (trade), Jacob Markstrom (trade), Steve Mason (trade), John Tavares (trade), Shea Theodore (trade), Oscar Klefbom (drop)

Position 2018 : 11e

Prévision (ajustée) 2019 : 10e




Analyse de la saison morte

Ah! Ce cher tigre. Le club des « celui-là pourrait exploser l’an prochain, mais finalement non, pas encore ». Le refuge des choix de milieu de 3ème ronde que finalement on finit par s’attacher à, et qui ne quittent jamais la formation après. Une équipe qui, faut-il le rappeler, s’est accrochée à Steve Mason pendant 4 saisons. QUATRE SAISONS DE STEVE MASON.

Bengale s’enlignait donc pour dropper Mason, évidemment, mais l’absence de tout gardien lié de près ou de loin à Philadelphie le rongeant de l’intérieur, il tente le tout pour le tout pour s’assurer les services du grandiose Brian Elliott, gardien presque partant de la mythique Flyer. Il envoie au passage Keith, vieillissant mais possiblement avec une ou deux bonnes saisons à donner, le « je fais ce que je peux, mais tsé, les Canucks, hen » Markstrom et ce bougre de Mason à avsmaniac qui, pas de gaieté de coeur, je vous l’assure, consent à se départir d’Elliott à la condition expresse que Bengale ne prenne Max Pacioretty et son choix de 1er tour. Il est dur en affaires, ce avsmaniac, mais bon, il faut payer quand on veut mettre la main sur des gardiens de concession. Marché conclu.

Après une drôle d’entourloupe pour aller chercher un drop de plus (question de bien protéger Sami Vatenen, tsé), Bengale, possiblement nostalgique du tout premier blockbuster du pool (le swap Quick-Karlsson), décide de se trouver un remplaçant à Karlsson et cible John Klingberg. La force de la formation de Bengale étant clairement à l’attaque, celui-ci n’a aucun problème à se départir du point par match de John Tavares. Mika Zibanejad pourra palier aisément au départ du grand JT91 anyway.

Vient le draft, et, quick note, ses deux choix de 1er tour de cette année correspondent au nombre total de choix de 1er tour que Bengale a eu depuis le début du pool (on ne compte pas le draft initial… évidemment). Ayant comme catché que c’était important de drafter des gens dans un pool keeper, le tigre est en bonne position avec les choix 5 et 8. En appel téléphonique privé, Bengale me confie qu’il a hésité pendant des mois sur le bon ordre de repêchage à établir pour ses deux cibles : le gardien Thatcher Demko, des Canucks, et Elias Pettersson, des…… Canucks. Le plan initial était également d’avoir toujours Markstrom dans l’équipe, et d’ici 2020 d’avoir uniquement des joueurs des Nucks dans la formation.

Le snorro d’avsmaniac ayant récupéré son choix de première ronde, deux positions après le pick de Bengale, amène ce dernier à prendre Demko en premier. Ça ouvre la porte toute grande à petitcastor pour ravir Pettersson, ce qui rassure Bengale en sa qualité d’évaluation d’à peu près où Pettersson allait sortir, mais qui le fait royalement chier. Avsmaniac prend effectivement un jeune gardien, Hart, qu’il aurait sûrement pris anyway même si Demko était toujours disponible. Mais bon, là on est dans la rétroaction.

Pettersson parti (que dis-je, volé), Bengale se retrouve vers son plan A2. Ce qu’il m’expliquait, toujours dans cette conversation privée au téléphone, c’est que, bien que convaincu de Pettersson depuis des mois, un doute pré-draft l’amena à se demander si le hype Pettersson allait bien se répercuter dans la NHL (oui. La réponse sera clairement oui). Cela dit, ça l’amène à explorer d’autres scénarios, dont celui d’Eeli Tolvanen, que plusieurs recruteurs privilégient à Pettersson. Bengale considéra donc pendant un moment de recruter Tolvanen au lieu de Pettersson, avant de revenir à Pettersson, avant de se le faire VOLER par castor, avant de finalement drafter Tolvanen. Incroyable ce qu’il peut être bavard, ce Tigre.

Sans choix de 2e, ni de 3e ronde (que serait un draft de Bengale sans plein de choix manquants), Bengale complète sa brigade défensive avec son choix d’expansion avec Cam Fowler, un bon choix dans les circonstances, même s’il s’agit d’un drop de Price31.

D’aucuns auraient pu penser que la formation de Bengale était prête pour la saison, mais finalement oh! Surprise. Encore du mouvement défensif, qui envoie un des meilleurs espoirs de Bengale, Shea Theodore, en retour du défenseur établi, mais genre vraiment bien établi, Alex Pietrangelo. Bengale vieillit un peu sa formation, certes, mais Pietrangelo a 28 ans, pas 35.

Conclusion

Des gros noms dans la liste des in, des gros noms dans la liste des out, mais surtout des noms peut-être surprenant de ne pas être dans ces listes. Vatanen, Zibanejad, et même Galchenyuk n’ont pas encore prouvé qu’ils avaient leur place dans une formation du pool, et pourtant le couperet les évite encore cette année. L’attaque de Bengale s’est affaiblie avec le départ de Tavares, mais la défensive s’est monstrueusement améliorée avec les arrivées de Klingberg et Pietrangelo. La situation devant le filet semble placée pour le futur, mais Elliott est un cas très incertain cette année. S’il devait perdre son poste de partant, Demko ne pourra vraisemblablement pas être un remplaçant temps plein avant l’an prochain.

À l’attaque, c’est du pareil au même. Des attaquants qui ont tous connu des séquences dignes d’illustrer leur subite explosion, mais qui, par blessures ou par séquences à vide, retombent vers les 55-60 points en fin d’année. Il manque possiblement un ou deux Malkin à Bengale pour qu’il puisse espérer compétitionner pour le trophée. Est-ce qu’un des Tolvanen, Eberle, Trochek, à la rigueur Galchenyuk peut prétendre à ce niveau? Peut-être Tolvanen. Peut-être.

Mais même si la réponse est oui… Il manque quand même un autre Malkin.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ramon le Mar 4 Sep - 18:55

Toujours aussi intéressant mon David, j'avais peur que tu aies abandonné...  

C'est long hein 15 équipes!
avatar
Ramon

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ladislav le Jeu 6 Sep - 4:28

Si je comprends bien j'aurais pu avoir plus pour Stepan?  Crying or Very sad
avatar
Ladislav

Date d'inscription : 06/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Mer 12 Sep - 11:04

Hey, aujourd'hui, c'est un deux pour un! J'ai eu le temps de faire les analyses de deux pooleurs.



Gainzbarre


(voir analyse 2017)





PetitcastordeVicto


In : Brayden Schenn (trade), Noah Hanifin (trade), Elias Pettersson (draft), William Karlsson (draft), Martin Necas (draft), Josh Morrissey (draft)

Out : Patrick Kane (trade), Vadim Shipachev (trade), Jonathan Toews (drop), James Reimer (drop), Kevin Shattenkirk (drop)


Position 2018 : 9e
Prévision 2019 : 9e


Analyse de la saison morte


Il a été tranquille cet été, le castor. Ça a commencé en force, pourtant, avec la transaction blockbuster qui lui fait perdre Patrick Kane, mais surtout tous les points potentiels de Shipachev, en retour de Brayden Schenn, qui sort d’une excellente saison, et de Noah Hanifin, peut-être un brin décevant au niveau du pool, mais hey, toujours ben juste 21 ans le kid, hein.

Pas en soi une siiii mauvaise transaction, mais il est quand même surprenant de voir castor se départir d’un drop. Toews et Reimer étaient facilement identifiables, mais avec Shipachev out, c’était plus difficile. Oui Shattenkirk était possiblement le meilleur candidat restant pour partir, avec ses blessures des deux dernières saisons. Sans blessure, c’est néanmoins un défenseur de 40-45 points, et c’est pas négligeable quand même. En même temps, Shattenkirk n’a pas été re-repêché non plus, alors on s’entendra pour dire que c’est pas non plus la plus grande surprise du millénaire.

La clé de toute cette transaction, au fond, c’est l’évolution de Schenn et de Hanifin. Schenn est-il vraiment un joueur de 70 points? Hanifin est-il plus qu’un défenseur de 30 points? Petitcastor mise vraisemblablement que les réponses soient « OUI ». Mais petitcastor est dans une position où il peut se permettre de prendre des guess.
C’est d’ailleurs majoritairement des guess qui constituent une partie de son équipe actuelle. Hellebuyck, Connor, Pastrnak ont été repêché tôt, au bon moment, avant leur soudaine explosion. Guentzel, ça a été plus tranquille mettons, mais il se mérite une autre chance. Pas grand monde ne doute non plus que Pettersson pourrait exploser rapidement, probablement cette année, et Necas se devrait pas tarder non plus. Quand tout le monde sera stabilisé, d’ici deux-trois ans, castor devrait avoir une attaque digne du sommet.

Dans l’intervalle, l’ajout de William Karlsson est excellent. Du bonus s’il poursuit sur sa lancée, un drop s’il revient vers sa tendance statistique. L’attaque de Castor est extrêmement enviable.

C’est moins évident derrière, par contre. Oliver Ekman-Larsson, qui de mémoire est sur le trade block depuis deux ans, tient bien le fort et est encore jeune. Après…. Meh. Hanifin, oui, un potentiel toujours, mais on ne parle peut-être pas d’un défenseur de 50 points non plus. Leddy est un très solide défenseur #3 dans le pool, assez constant autour de 40-45 points. Morrissey, c’est un autre guess correct, j’imagine, mais à 23 ans il n’a jamais dépassé le 26 points en carrière.

En prenant Morrissey, toutefois, on ne remplace pas Reimer et castor se fie sur la bonne santé de Hellebuyck (ça se fait) et Marc-André Fleury (ouuuaaaannn….).


Conclusion

C’est dans l’été de castor que l’on peut constater toute la subtilité et la beauté de ce pool. Par exemple, fondamentalement, je comprends le choix de Morrissey, c’est correct de viser le coup de circuit. S’il explose et devient un défenseur de 50 points, on applaudira tous en coeur.

Mais Morrissey, à 23 ans, risque plus de progresser un peu, peut-être flirtant avec les 30, 35 points. Hanifin, même affaire. Et les deux sont jeunes pour un bout, alors on revient au fameux piège de « la jeunesse qui risque d’exploser ça serait plate de les dropper ». À partir de quand on décide que ces jeunes sont droppables? Et qu’est-ce que castor attend de Morrissey? Un back-up cette année? Il aurait mieux été grayé en repognant Shattenkirk, ou même en s’essayant avec Jeff Petry, pourquoi pas. Une production assurée cette année, un drop facile l’an prochain.

S’il veut préparer l’avenir, pourquoi Morrissey et pas mettons Boqvist, qui a un plafond probablement plus élevé?

Le point est pas de dire que Morrissey est foncièrement un mauvais choix, mais dans la position de Castor, qui a beaucoup de joueurs « guess » dans son équipe, (et là c’est très subjectif), j’aurais profité du choix d’expansion pour sécuriser les gardiens (avec même un autre guess qui aurait pu être intéressant en Luongo) ou pour sécuriser la défensive avec du plus solide, en me donnant du même coup un drop facile l’an prochain.

Avec les trades et la façon dont on gère le draft, les drops ont de la valeur! Les joueurs entre deux eaux, entre l’explosion possible et le drop facile, beaucoup moins.

Cela dit! Une saison morte excellente pour castor qui consolide son attaque pour les mille prochaines années avec les Pettersson, Necas, Schenn et probablement même Karlsson. L’an prochain, faudra se mettre à consolider le reste, mais il est clairement sur la voie du succès d’ici pas long.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Le pirate des glaçes le Mer 12 Sep - 20:40

Excellent texte encore une fois David! T'es hyper intéressant 


Shatternkirk à été pigé je crois....j'ai pas vérifier mais j ai le souvenir qui a été prit....

Pour Morissey la grande différence c'est son utilisation en unité spéciale....l'an passé il était utilisé presque seulement en désavantage numérique.....Byfuglian Trouba et Myers était les defs utilisés en PP....ça pourrait changer cette année....
avatar
Le pirate des glaçes

Date d'inscription : 29/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ramon le Mer 12 Sep - 20:50

Effectivement, Shattenkirk a été pris par Drinkbeer avec son dernier choix.
avatar
Ramon

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Mar 18 Sep - 10:53

Vous aviez suivi l'été de pirate? Checkez ben ça.

Pirate des Glaces


In : Patrick Kane (trade), Victor Hedman (trade), Steven Stamkos (trade), Artemi Panarin (trade), Ryan Ellis (trade), Sergueï Bobrosvky (trade), Ryan Geztlaf (trade), Mark Stone (trade), Ilya Kolvachuk (draft), Jacob Trouba (draft)


Out : Brayden Schenn (trade), Noah Hanifin (trade), Leon Draisailt (trade), Jimmy Howard (trade), Anthony Mantha (trade), Roman Josi (trade), Brent Seabrook (trade), Tyson Jost (trade), Julius Honka (drop), Nikita Zaïtsev (drop)


Position 2018 : 8e
Prévision 2019 : 1er


Analyse de la saison morte :


Question quiz : combien de joueurs de l’équipe 2018 sont de retour dans l’équipe 2019 du Pirate?


Y’en a 4. McDavid, Matthews, Jones et Crawford. Pirate a liquidé 70% de son équipage. C’est quelque chose de très pirate à faire, faut l’admettre.


Mais… come on. Prenez deux secondes pour regarder la liste des ins, c’est délirant. Avec entre parenthèses leur position respective par position : Kane (28), Hedman (5), Stamkos (12), Panarin (20), Ellis (48), Getzlaf (65), Stone (59), Bobrosky (5).


La liste des outs, les plus hauts cotés : Schenn (35), Draisailt (36), Hanifin (45), Josi (14).


C’est 5 tops 30 qui arrivent, et un seul qui part. Qu’est-ce qui s’est passé? Les lunes de Jupiter s’étaient alignées dans un axe qui a permit à Pirate de canaliser une genre d’énergie cosmique pour gagner toutes ses transactions? Évidemment, la réponse est oui.


La première transaction, celle de Kane, a déjà été analysée dans l’article sur petitcastor. On y reviendra pas, mais Pirate me semble gagnant là-dedans.


Atterrir Pavelski et Hedman contre Draisailt et un choix de 2e, c’est très bien aussi. On imagine que drinkbeer voulait absolument un choix pour pouvoir participer au draft, mais pour pirate, c’est de s’assurer le 3e meilleur défenseur en production des dernières années.


Mais bon, Pavelski est plus trop jeune, mais il peut encore donner quelques bonnes années à Pirate et,…. Et Pirate vient d’échanger Pavelski, deux drops, son 1er choix, contre Steven Stamkos et un choix de 2e. Ehhhh ben. Si on simplifie, mettons… Pirate a donné Draisailt et un choix de 1ère ronde pour recevoir Stamkos et Hedman. Fucké pareil.


Sans choix de 1ère ronde, pirate s’arrange pour s’en pogner un en sacrifiant Josi. En même temps, tabouère, il atterit aussi Panarin. Le switch Josi-Ellis lui fait perdre une vingtaine de points. L’ajout de Panarin contre….. un bac d’air, genre, lui rajoute 80 points. On en reparlera avec l’analyse de rockstar, mais cette transaction est juste…. Bizarre. Et encore une fois, ça profite au pirate.


Et, finalement, pirate envoie la presque totalité de son draft à Rigodon contre deux attaquants de soutien….. et du 5ème meilleur gardien, qui pourrait bien finir plus haut que ça encore cette année. Avant ce trade, Crawford était le 2ème gardien en uniforme, et tout le monde devait rester en santé parce que son 3ème était un jeune, Husso, qui ne va pas voir tant de net que ça cette année. Avec ce trade, Crawford, un gardien partant assuré, devient sa police d’assurance.


Conclusion


Il y a quelque chose de mystique à l’été du pirate. Il sort gagnant de toutes ses transactions, mais là où ça devient intéressant, c’est que ses partenaires de transaction trouvent aussi leur compte et n’ont pas vraiment « perdu » le trade non plus (sauf l’affaire de Josi vs Ellis et Panarin… celui là je le comprends pas).


J’étais pas un grand fan de son draft, mais il réussit à passer littéralement tous ses prospects restants à Rigodon contre des joueurs hyper bien établis. Si dans les dernières analyses je revenais souvent sur les dangers et l’imprévisibilité d’avoir trop de prospects, pirate est l’exemple parfait de mon point. Il ne lui reste en ce moment aucun prospect, que des joueurs établis. Juste l’an passé, il en avait 5 : Jost, Mantha, Hanifin, Zaitsev, Honka.


Pirate a vu sa fenêtre s’ouvrir, et il a profité de la valeur immense que notre pool donne aux propects pour transformer un futur potentiel en actif actuel et productif. Il s’est vieillit? Bien sûr. Kane a 29, Stamkos 28, Panarin 26, Ellis 27, Bobrosky 29, Stone 26. Ces joueurs vont être productifs pour les 5-6 prochaines années. Des joueurs qu’il a reçu contre des joueurs qui vont peut-être, peut-être, être productif pour les 10 prochaines années.


Ça s’appelle rentabiliser des actifs, et c’est pour ça que pirate va gagner le pool cette année. Chapeau.


Dernière édition par David Bengale le Mar 18 Sep - 14:59, édité 1 fois
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Le pirate des glaçes le Mar 18 Sep - 12:36

Merci pour ton analyse....y a pas grand négatif alors je peux pas trop m'estiner avec toi hahaha


J'ai aimé quand tu as dit que tu trouve que je n'ai pas perdu une trade mais que les autres non plus.....après chaque transactions j'avais le sentiment que mon adversaire était content et moi aussi....c'est le genre de trade que j'aime faire....mais j'avoue que si on m'aurait montré mon line-up d'aujourd'hui en avril passé j'aurais eu de la misère à le croire. 

J'ai travaillé fort et une chose que j'ai remarqué....plus tu trade plus tu reçoit des offres....disons que j'ai eu plusieurs options cet été....et disons qu'avec la grande valeur des jeunes j'en ai profité pour y aller à court et moyen terme....
avatar
Le pirate des glaçes

Date d'inscription : 29/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par rockstar le Mar 18 Sep - 14:16

Excepté pour une de mes transactions celle de Letang, j'ai toujours une vision à long terme quand je fais mes échanges, mes mouvements passé le prouve. Ma transaction avec Le Pirate des glaces  je le vois pour mon pool comme simplement une transaction Panarin vs Josi. Je trouve beaucoup plus difficile d'aller chercher un défenseur de cette qualité qu'un attaquant comme Panarin, de toute façon Boeser et Keller vont éventuellement l'accoter sinon le dépasser en terme de points. 

Pour ce qui est de Ryan Ellis j'aurais pas eu d'autre choix que de le dropper de toute façon. Ma profondeur me permettait ce genre de move. Très satisfait d'avoir mis la main sur le défenseur offensif Evan Bouchard qui présentement est bien parti pour faire l'équipe et avec McDavid il risque d'accumuler les points et Borgstrom que j'ai eu en 2e round est une sélection digne d'un choix de première round.

C'est sur qu'au bout du compte j'aurais préféré échanger Panarin à quelqu'un d'autre qui se battait pas pour le titre mais de toute façon Josi était le meilleur défenseur dans ceux que je convoitait.

Comme j'ai dit auparavant mon but est d'être dans les tops encore très longtemps et avoir la chance de gagner à chaque année.
avatar
rockstar

Date d'inscription : 25/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Mar 18 Sep - 15:03

C'est peut-être le 1er choix que je trouve de trop, mais en même temps c'était le 14e, presqu'un 2ème au fond.

Et j'ai pas pris la peine encore d'analyser ce trade de ton point de vue, mais tu vois ça fais ben du sens. Je trouve encore que tu as donné beaucoup, et toi tu le vois peut-être moins parce que justement t'as un club loadé. Panarin vs Josi, j'aurais trouvé ça pas pire fair.

Mais hey! Comme je disais. Tout le monde a trouvé son compte, c'est ça l'idéal des transactions. On est loin de Lundqvist - Murray ici.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ricko Balboa le Ven 21 Sep - 1:17

On a jusqu'a quelle date pour mettre notre line-up officiel pour la premiere semaine?
avatar
Ricko Balboa

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ladislav le Ven 21 Sep - 8:35

23h59 le jours précédents le début de saison, ou 18h le jours meme je supose. C'est pas vraiment sorcier! ;-)
avatar
Ladislav

Date d'inscription : 06/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ricko Balboa le Sam 22 Sep - 2:04

Ohhh ca l'aurait bien du sens! David peut tu confirmer ca? Wink
avatar
Ricko Balboa

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Lun 24 Sep - 10:17

Oui, Ricko! (Drôle de post pour demander cette question, cela dit!)


Avsmaniac


In : Joe Pavelski (trade), Duncan Keith (trade), Jacob Markstrom (trade), Mikael Granlund (trade), Carter Hart (draft), Quinn Hughes (draft), Jarred Spurgeon (draft), Jake Debrusk (draft)


Out : Steven Stamkos (trade), Brent Seabrook (trade), Max Pacioretty (trade), Brian Elliott (trade), Brandon Saad (trade), Tyler Johnson (drop), Mathias Ekholm (drop)


Position 2018 : 7e
Prévision 2019 : 7e


Analyse :


Saison morte assez active pour le maniaque, surtout au début. On va pas faire le suivi de toutes les transactions, mais notons quand même que avsmaniac a échangé son choix de 2e ronde dans sa première transaction et l’a récupéré dans sa dernière, après que le choix aie visité les équipes de Pirate et de rockstar. Des fois, hen, la vie.


Avsmaniac perd quand même les services de Steven Stamkos et de Max Pacioretty, mais il s’agit de ses deux pertes notables. Joe Pavelski n’est plus jeune et est en ralentissement, mais il peut encore produire pendant une couple d’année, et Mikael Granlund est une bonne addition (grosso modo un vs un pour Brandon Saad? Qui sort d’une saison de 35 points? JE COMPRENDS PAS CE TRADE).


Ça me met dans une drôle de position parce que la transaction me concerne, mais je comprends pas trop la transaction de Keith non plus. Pas que la transaction en soit est malhonnête, mais je ne sais pas c’est quoi l’équipe de avsmaniac à ce moment. Il vient de céder Stamkos, en acceptant de se vieillir et de perdre de la production avec Pavelski, mais reçoit un autre choix de première ronde en même temps.


Cool, avsmaniac vise un gros draft pour être compétitif pas cette année, mais à partir de l’an prochain mettons.


Mais là avsmaniac envoie son propre choix de 1ère pour Keith, qui va avoir sans doute une bonne saison, mais qui a 35 ans, et Jacob Markstrom, qui je crois va avoir une bonne saison, mais avec les Nucks, et Demko qui lui pousse dans le derrière et qui le remplacera d’ici deux-trois ans? Et est-ce que Markstrom est tant un upgrade sur Elliott que ça? Et en perdant Pacioretty au passage (mais la situation MaxPac était pas claire à l’époque et s’enlignait pour une saison un peu slow avec le CH).


C’est deux transactions contradictoires. La première « virage jeunesse », et la deuxième « win now » (mettons). Je ne pense pas qu’après ces deux transactions l’équipe d’avsmaniac était en meilleure position qu’avant les transactions. Mais quelques semaines plus tard il transforme un drop en Mikael Granlund… là bravo. Mais encore une fois… je comprends rien à rien dans ça.


Si les trades d’avsmaniac me confusent plus que d’autre chose, j’aime beaucoup son draft. Carter Hart était sur mon radar, mais je le trouvais plus loin de la NHL que Demko. Là, on parle à Philly que Hart pourrait potentiellement rester en NHL dès cette saison. Hughes aussi, gros pick, en deuxième ronde, rien de moins. Il retourne au collège cette année, mais devrait avoir un poste avec les jeunes Canucks dès l’an prochain.


Moins un fan de Spurgeon (dans un pool, dans la NHL c’est un foutu bon def, très sous-estimé), mais DeBrusk, en ronde d’expansion, c’est superbe aussi.


Conclusion


Un très bon draft vient soutenir une période de transaction un peu étrange. L’équipe de avsmaniac reste quand même entre deux eaux. Malgré une attaque avec le 10e, le 12e et le 13e meilleur compteur de la ligue l’an passé, ainsi que le meilleur défenseur, avsmaniac finit en plein milieu du peloton, tiré par le bas par des gardiens très ordinaires et des défenseurs (ceux qui étaient pas Carlson, du moins) parmi les pires du pool.


Sa défensive est améliorée cette année. Keith devrait produire jusqu’à ce que Hughes puisse le faire, c’est déjà au moins ça. Spurgeon, c’est correct comme 3e défenseur. Ses gardiens par contre sont probablement pire que l’an passé. Mike Smith est rendu à 65 ans environ, et Markstrom va faire ce qu’il peut, mais 1) ce qu’il peut, c’est toujours pas clair, même s’il a fini la saison assez fort, et 2) ce qu’il peut, avec les Canucks, ce sera pas facile.


C’est pas pour rien que sa prévision 2019 est également sa position 2018. Avsmaniac a bougé des pions, déplaçant ses forces en attaque pour renforcer sa défense, mais la somme des pions reste sensiblement la même.


Pour l’instant, cela dit. Ses jeunes devraient avoir un impact bientôt, peut-être même d’ici l’an prochain. Mais avec sa qualité de draft, avsmaniac aurait peut-être gagné à éviter les Keith, Pavelski, pour sacrifier une saison pour revenir en force dès l’an prochain. Il est comme dans une demie-reconstruction qui lui coûtera des rangs de sélection, alors qu’une place sur le podium est pratiquement exclue cette année.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par avsmaniac le Lun 24 Sep - 19:55

Analyse assez intéressante...

Aller chercher Pavelski et Keith peut paraître bizarre mais ils me permettent d'être des drops assez facile pour l'an prochain, au même titre que Smith car pour le reste, pas certains qu'il y a beaucoup de drops potentiels là dedans et c'est pas avec des jeunes repêchés cette année que j'aurais été plus avancé au niveau de mes futurs drops.

Pour Markstrom, a 28 ans, je suis convaincu qu'il peut être #1 pour plusieurs années, que ce soit à Vancouver ou ailleurs ( Ottawa par exemple...) contrairement à Elliott.

avatar
avsmaniac

Date d'inscription : 10/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ramon le Jeu 27 Sep - 14:23

9 sur 15 de fait, vas-tu en venir à bout avant le début de la saison?

Go David go !!


(j'te taquine vieux, je sais très bien que c'est long à faire....   c'est pour ça que j'ai préféré faire les miennes d'un seul coup, sinon j'aurais peut-être perdu la motivation en cours de route)
avatar
Ramon

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Jeu 27 Sep - 14:44

J'en fais une là! Je devrais être bon pour la semaine prochaine.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Jeu 27 Sep - 17:12

Keyser söze


In : Dougie Hamilton (trade), Casey Mittlestald (draft), Linus Ullmark (draft), Igor Shestyorkin (draft), Cody Glass (draft)


Out : Evgeni Malkin (trade), Craig Anderson (trade), Marc-Edouard Vlasic (drop), Olli Juolevi (drop)


Position 2018 : 6e
Prévision 2019 : 11e


Analyse de la saison morte


Les choses changent vite dans un pool. Pendant une majeure partie de la saison dernière, keyser et moi étions dans une féroce lutte au 11e rang. Il a fini 6e. Comme quoi des séquences, bonnes ou mauvaises, peuvent faire ou défaire une saison.


Keyser était l’équipe des extrêmes. Des attaquants très productifs (Malkin, Kessel, Seguin, c’est un pas pire punch pareil) à des attaquants fantôme (Puljujarvi et Strome lui ont donné un total de 21 points). Deux gardiens corrects, dans des équipes pas correctes, et qui ont été atteints par des blessures. L’essentiel y était, mais pas la profondeur, et son équipe était vieilissante (j’ai pas fait le calcul, mais la moyenne d’âge devait être une des plus élevées du pool l’an passé).


Keyser a donc lui aussi répondu à l’appel de la jeunesse, et d’assez belle façon. Il paie cher en se séparant de Malkin, mais il gagne des années d’un défenseur toujours assez productif en Hamilton et surtout monte de 6 rangs en début de draft, un 4ème choix overall dans un draft assez fort. C’est un choix qu’il connaît bien, puisqu’il l’avait en sa possession l’an dernier.


Après avoir causé surprise et stupéfaction l’an dernier avec son choix de Stolarz, keyser se calme (un peu) et crée seulement un petit émoi en esquivant les Zadina, Pettersson, et autres pour un choix fort judicieux, le probable futur centre #1 des Sabres Casey Mittlestald, qui a tout pété aux compétitions où il affrontait des jeunes de son âge. On ne parle probablement pas de production cette année, mais c’est un excellent choix pour le moyen terme.


Le danger de prendre des joueurs si jeunes, toutefois, c’est qu’on s’y attache (et souvent avec raison). Il y a fort à parier que le rang de sélection de Stolarz est un facteur important de la décision de ne pas le dropper, malgré la perte d’une saison de développement et l’arrivée dans les pattes de Hart, sans parler de Lyon. Le depth chart des Flyers étant pas tout à fait clair devant le filet, Stolarz est peut-être actuellement le 5ème gardien de la formation. Ce n’est évidemment pas tout à faire idéal pour un 2ème gardien partant dans un pool, alors c’est sans trop de surprise que keyser utilise son choix de deuxième ronde pour drafter un gardien.


Là ça vient intéressant. La lecture de keyser est bonne de la situation à Buffalo. Hutton n’a jamais prouvé qu’il pouvait prendre le lead de gardien partant, a 33 ans, et aura Ullmark pour le chauffer à chaque mauvais départ. Ullmark a des chances légitimes de finir l’année comme #1 de Buffalo, donc oui, bonne lecture.


Maintenant. Est-ce que Ullmark, si on le considère dès maintenant comme un #1, est un #1 intéressant? À court terme, pas tant. À moyen terme, ça dépend à la fois de l’évolution des Sabres et du vrai potentiel d’Ullmark qui n’est également pas prouvé. C’est grand même un gros guess….


… mais, en deuxième ronde, on se mentira pas, des gardiens partants, y’en a pas mille. Il restait seulement Hutton, pour faire une genre de boucle de « toute est dans toute ». Probablement conscient de tout ça, keyser y va d’un autre gardien en troisième ronde, et là on parle d’un vrai prospect de qualité en Igor Shestyorkin. Plus loin de la NHL que Ullmark, certes, mais il vient de signer quelques saisons en KHL de niveau Price-quand-y’est-au-top (93,7%, 93,3%, et cette année il est 96% (!) en 4 matchs). Son contrat KHL expire à la fin de la saison, donc potentiellement un partant dès l’an prochain. ÇA… ça, c’est un maudit bon pick de troisième ronde.


Avec son choix d’expansion, keyser se calme un peu le draftage de gardiens et prend Cody Glass, un autre choix très intéressant pour l’avenir. Fera possiblement pas l’équipe cette année, mais hey, on bâtit, hein.


Conclusion


J’aime beaucoup l’été de keyser. Tranquille, mais efficace. Il baissera au classement cette année, clairement, mais pourra se réclamer d’autres choix élevés l’an prochain, et s’il repêche comme cette année, il va pouvoir se loader ben comme il faut.


Il reste encore pas mal de suspects dans son équipe, cela dit. Stolarz le premier, avec l’arrivée d’Ullmark et surtout de Shestyorkin, il devra trouver une façon de s’imposer suffisamment comme numéro 1 pour ou bien supplanter Hart, ou bien être échangé, et ça c’est drôlement pas donné. Même en supposant qu’il soit devant Lyon dans le depth chart (ce qui est pas garanti), il y a trois gardiens devant lui à passer. Ok, bon… ça inclut Neuvirth, mais PAREIL.


Puljujarvi et Strome aussi, c’est suspect. Pas que c’est pas des bonnes décisions de les garder, j’aurais fait pareil. Mais il s’agit sans doute de l’année de la dernière chance dans un cas comme dans l’autre. L’un comme l’autre pourrait autant s’établir comme d’excellents producteurs offensifs dès cette année que d’être candidat au tout premier drop 2019.


Mais on parle de 3 suspects. Ça adonne bien, on a besoin de dropper 3 joueurs pour repêcher en 1ère. Dans le plus pire des scénarios, keyser aura au moins l’avantage de pas avoir à sacrifier qui que ce soit pour récupérer ses choix de draft.


Futé. Très futé.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ramon le Jeu 27 Sep - 19:07

Très bonne analyse.  Pas assez baveux (ramollirais-tu?), mais très juste.
avatar
Ramon

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Ven 28 Sep - 2:00

Pas besoin d'être baveux pour être baveux. Avsmaniac a quand même pas pire souffert...
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Ven 28 Sep - 16:50

Ça achève!


Murphys


In : John Tavares (trade), Corey Schneider (trade), Will Butcher (draft), Ryan Donato (draft), Kailer Yamamoto (draft)


Out : John Klingberg (trade), Ryan Strome (drop), Sam Bennett (drop), Robbi Fabbri (drop)


Position 2018 : 5e
Prévision 2019 : 6e


Analyse de la saison morte


Lors de l’analyse de son équipe l’an dernier, Murphys venait de terminer au 13e rang et avait passablement rajeuni son équipe avec son draft. J’ai souligné le fait que son 13e rang était du à beaucoup de malchance et que son coeur était toujours assez fort, mais qu’il y avait beaucoup de suspects quand même.


Force est d’admettre que j’étais pas dans les patates tant que ça. Son core s’est replacé (Giroux, Klingberg, Bishop, Rinne, Ekblad) et ses jeunes du dernier draft, Hischier et Schmaltz, ont tous les deux connus une surprenante saison.


Ses suspects, on les retrouve aujourd’hui dans la liste des drops. Ça a bien été manoeuvré dans notre pool à 13 (14) joueurs, un bon mélange de vétérans à la production assurée et de jeunes à fort potentiel.


La faiblesse majeure de Murphys l’an passé, ce fut sa profondeur à l’attaque. Après Giroux, ça droppait à un mix Schwartz/Strome qui lui a donné un 65 points, et le même Strome et Bennett fermaient la marche avec une production combinée de 28 points. Ouch. On parle d’un seul attaquant dans ses 4 premiers contributeurs, les autres étant Klingberg et ses deux gardiens.


Le move d’aller chercher Tavares est donc tout à propos. La défensive de Murphys était très solide, et avec Makar dans la boîte ça rassure l’avenir pas pire. Tavares rejoint une attaque qui est bien en selle, et qui pourrait s’améliorer encore si Hischier augmente sa production. Avec un attaquant additionnel en plus, ça va lui éviter de devoir drafter huit attaquants pour espérer pas être obligé d’aligner Ryan Strome une deuxième saison d’affilée.


Sa deuxième transaction tend à montrer que Murphys ne vise pas le choix de repêchage élevé l’an prochain, mais qu’il souhaite chauffer le podium cette année. Peu habitué aux back-ups dans les buts, il paie (quand même cher messemble) pour aller se chercher un troisième gardien en Corey Schneider. S’il y a une position où Murphys n’est pas trop équipé pour l’avenir, c’est devant les buts. Rinne ça va, cette année du moins, mais déjà Saros va commencer à lui gruger des départs. Bishop c’est un « à défaut de mieux » à Dallas (quoique leurs gardiens c’est pas mal tout le temps ça à Dallas) et Schneider est dans une inquiétante chute au niveau de sa production dans les dernières années. C’est peut-être une année de la dernière chance pour lui aussi.


Désormais sans choix de première ronde, Murphys essaie tant bien quel mal de remplacer la perte de Klingberg avec une excellente sélection en Butcher, 44 points à sa première saison, 23 ans. Un pick à la fois d’avenir et productif dès là maintenant. Il prend un immense guess ensuite avec Ryan « oui mais as-tu vu ma fin de saison avec les Bruins » Donato, mais honnêtement Murphys est en position pour prendre ce genre de pari. C’est pas comme s’il avait vingt Donato dans son équipe non plus, et pour vrai ses 12 matchs avec les Bruins ont été impressionnant. Solide pick aussi.


Et c’est le même constat avec Yamamoto. Impressionnant à ses deux camps avec les Oilers, on le place (tout comme Donato) comme candidat potentiel au Calder. Pas mal pour un pick d’expansion!


Conclusion


Tout comme keyser, tranquille, mais efficace. On ne parle pas de révolution non plus, c’est grosso modo la même équipe que l’an passé, qui devrait maturer, certes, mais on prévoit quand même environ la même position au classement final. Il détient quand même désormais quelques-uns des meilleurs prospects du pool, et c’est toujours intéressant de constater ça dans un club qu'on pourrait qualifier de "de tête".


Mais, au risque de me répéter, c’est dans les buts que ça risque de se jouer. Ça devrait bien aller cette année, certes, mais Murphys va devoir changer beaucoup de gardiens rapidement dans les prochaines années. Au prix que sont les gardiens établis, et avec le mur potentiel qui guette les carrières de ses trois gardiens, il devra peut-être sacrifier des bons joueurs ou des hauts choix pour renforcer ce secteur névralgique de toute formation qui veut aspirer aux grands honneurs.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par keyser söze le Sam 29 Sep - 21:46

bien entendu je m'arrange pour avoir 3 drops l'an prochain, une année faste et surement un choix élevé de mon bord, mais peut-être pas exactement ceux que tu as nommé Tiger....je doute que Puljujarvi sera un drop facile, ce sera l'année du déblocage selon moi....et on verra pour les autres, et si ça se trouve je peut aller chercher un drop et un upgrade au draft contre Kessel et/ou Varlamov....

Ullmark et Shesterkin n'était pas mes choix de départ chez les gardiens, c'était Samsonov....ils étaient tout 2 haut dans ma liste, tel Sorokin et d'autres, mais j'ai perdu Samsonov au main de Lad juste avant que je parle....ceci a amené les choix de Ullmark et Igor....mais Samsonov ou non je prenait un 4eme gardien en 3eme ronde, probablement Ullmark si disponible, sinon Shesterkin....
avatar
keyser söze

Date d'inscription : 06/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Mer 3 Oct - 11:45

Il va me rester les trois du podium pour terminer!


Ricko Balboa


In : Nikolaj Ehlers (trade), Alex DeBrincat (draft), Sean Couturier (draft), Bo Hovart (draft), Jake Muzzin (draft)


Out : Matthew Tkachuk (trade), Bryan Little (drop), Alex Wennberg (drop), Jacob Trouba drop)


Position 2018 : 4e
Prévision 2019 : 5e


Analyse de la saison morte


Il a été tranquille cet été, le petit boxeur. Beaucoup plus que dans la saison, où le champion des changements a fait honneur à sa réputation en effectuant pas moins de 23 switchs, pratiquement un par semaine d’activité dans la NHL. Ça a payé quand même, tout ce traficotage, et Ricko réussit à amener son équipe au pied du podium.


C’est une équipe bien ancrée qu’il a, Ricko. Ça a finalement bien payé de pratiquement vider son club l’an dernier : sa formation est jeune, productive et constante. Pour un guess qui n’a pas fonctionné, Wennberg, il y a aussi Rantanen qui a explosé. Trouba n’a pratiquement pas joué, mais Chabot lui donne un 17 points bien franc en fin de saison. En dehors de son core, il y a place à l’expérimentation.


Il me semble sortir gagnant de son seul trade de cette saison, atterrissant Ehlers, pièce importante des supposés très puissants Jets, contre Tkachuk, Matthew celui-là qui, bien que deux ans plus jeunes, a frôlé sans jamais dépassé la marque des 50 points. C’est un petit gain d’une dizaine de points pour Ricko.


Ses drops sont très logiques. Sa plus grosse erreur de l’été aura été de penser que Wennberg ou Trouba pouvait avoir une valeur sur le marché des échanges. Sans surprise, ils finissent par être simplement droppés, et seul Trouba trouve preneur, en fin de la ronde d’expansion.


Pour le reste, c’est du solide. Je parlais de la place à expérimenter, mais Ricko expérimente… sur du concret. Deux des révélations de l’an passé, DeBrincat et Couturier (en fait, que Couturier est capable d’une grande production offensive) sont draftés, avec Horvat qui, flanqué de Boeser et appuyé par Pettersson sur un possible premier jeu de puissance (c’est pas le cas en ce moment, mais ça ne devrait pas tarder) devrait s’imposer lui aussi. Jake Muzzin est une valeur sûre en fin de repêchage, et prend d’emblée la place de Montour qui se retrouve en position de back-up.


Conclusion


La tendance se maintient au haut du tableau : on ne fait pas trop de vagues. Un excellent draft vient compléter un bon échange, et pour le reste on se maintient, avec un des meilleurs duo de gardien de la ligue, une attaque qui, sans être flamboyante, est très bien équilibrée, et un excellent duo de défenseur. Pas de back-up chez les gardiens, toutefois, et Ricko est peut-être à une blessure au mauvais moment de voir sa saison dégringoler.


Le podium n’est pas exclus toutefois! Il faudrait une augmentation de production de certains de ses joueurs clés, mais rien d’impensable.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par David Bengale le Mer 17 Oct - 9:38

Bon, je suis toujours sur le dossier. J'ai pas trop de temps pour faire ça, mais je vais terminer!


Ramon


In : Keith Yandle (trade), Evgeni Malkin (trade), Miro Heiskanen (draft), Philipp Grubauer (draft)


Out : Ryan Miller (trade/drop), Connor Sheary (drop), Justin Faulk (drop)


Position 2018 : 3e
Prévision 2019 : 4e  


Analyse de la saison morte


Malgré une prévision de keyser un rang inférieure à son classement 2018, il est difficile de regarder l’été de Ramon en se disant qu’il ne s’est pas franchement amélioré. Yandle remplace Faulk, Grubauer remplace Miller et Evgeni Malkin (!) remplace Sheary. En plus de tout ça, il s’assure des services de Miro Heiskanen, que certains analystes placent pas tant si loin que ça de Rasmus Dahlin… Pas pire été du tout pour un médaillé de bronze qui devrait, selon la logique des choses, peiner à se maintenir au sommet. Allons-y étape par étape.


L’avantage de la position de Ramon, où le trophée est légitimement accessible, c’est que la stratégie du win-now permet l’acquisition d’un défenseur de 40-50 points pour grosso modo un choix de fin de 2ème ronde. Keith Yandle, spécialiste du power play s’il en est un, donne minimalement une dizaine de points de plus que Faulk, certes plus jeune, mais membre du club le plus redouté de Ramon (car très peu select) : le club des défenseurs de 35 points. Dans le pire des cas, Yandle sera un défenseur de 40 points. C’est déjà ça. Faulk, lui, n’a pas été re-repêché.


On ne compte pas la transaction Miller – Howard parce que c’est juste de l’esti de niaisage.


Ayant déjà dépensé un choix sur un joueur vieillissant, et étant assez paddé à toutes les positions, Ramon prépare les périodes post-Yandle et post-Andersen avec le très jeune et surdoué Heiskanen, qui fait l’équipe cette année à Dallas, et Grubauer, qui tentera de supplanter Varlamov, dont le contrat achève en plus.


Avec son choix d’expansion, Ramon y va encore avec de la jeunesse avec pas mal le meilleur prospect des Islanders, Bellows.


Là, son été est plutôt bien. Mais Bellows s’enligne plus pour Bridgeport que pour Brooklyn, et ses six attaquants incluent les mystérieux Duchene et O’Reilly, avec des productions plus incertaines cette année. En cas de blessure à l’avant, il n’a pas à proprement parler de back-up.


Mais c’était sans compter la volonté soudaine de Rigodon de se débarrasser de tous ses joueurs de plus de 19 ans. Malkin vs Bellows, un contre un, tu laisses pas passer ça milles fois.


(On est plus dans l’analyse de Rigodon, mais Rigodon aurait pu repêcher Bellows… 4 fois même. Avec son choix d’expansion, Bellows était toujours disponible, mais Rigodon prend Vince Dunn. Entre Bellows+Malkin, ou Bellows+Dunn, vous choisissez quoi?)


En conclusion


Je me répète là, mais été tranquille mais efficace pour Ramon. Sur papier, en comparant les in et les out, il s’est pas mal amélioré, mais pour le reste, son équipe de l’an passé, c’est son équipe de cette année. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il n’a pas de Matthews, de Aho, de Dubois, des joueurs qui sont peut-être capables d’être encore plus productif. MacKinnon, peut-être. Forsberg, peut-être.


Pour le reste, c’est des joueurs qui sont à leur plafond, qui le sont certes pour quelques années encore, mais qui tranquillement vont voir leur production décliner. C’est pas demain la veille toutefois que l’équipe de Ramon cessera d’être productive, et s’il manquait le haut du tableau cette année, il sera dans la compétition pour remettre la main sur le trophée FDS pendant plusieurs saisons encore.
avatar
David Bengale
Admin F.D.S.

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Ramon le Mer 17 Oct - 10:03

Très bonne analyse, mais je te corrige sur un point :  la production de O'Reilly est loin d'être incertaine.  Il est assez régulier avec ses +/- 60 points à chaque année, et rarement blessé.  À 27 ans et bien entouré avec les Blues, je m'attends à une saison record de 65 points!

Mais en temps normal, ce joueur serait un back-up.  Un très bon back-up.
avatar
Ramon

Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse de la saison morte, une équipe à la fois!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum